Evènement incontournable pour le business des véhicules d’entreprise, le salon Flotauto fait carton plein chaque année. Pour sa 7e journée qui a eu lieu le 15 février 2018, il s’est même agrandit et s’est installé à la Villette à Paris pour accueillir les néo-arrivants. Mais les plus historiques comme les nouveaux habitués avaient bien installé leur stand et étaient toujours aussi enthousiastes quant à leur participation. Et les enseignes de centres-autos particulièrement : Feu Vert est présent depuis 5 ans, Midas 4 ans, Norauto 3 ans, Speedy et Euromaster depuis le début, soit 7 ans, etc.

« En tant qu’un des acteurs leaders de la réparation et l’entretien courant dédié au B2B, ce salon nous est clairement dédié et notre intervention sera toujours récompensée dans l’année qui suit car il s’agit d’une belle vitrine et d’un excellent générateur de contrat », souligne Matthieu Faucheux, chef des ventes VL chez Euromaster.

Ils s’accordent tous à dire que leur présence sur ce salon professionnel est nécessaire pour se montrer et expliquer leur savoir-faire. Et alors chacun vient avec son lot d’innovations ou d’ambitions.

Feu Vert Entreprises

Côté innovation, outre le fait de rencontrer « les décideurs et les acheteurs », Feu Vert Entreprises (4 millions de CA) a saisi l’occasion Flotauto pour lancer une nouvelle offre entièrement dédiée aux artisans, commerçants, TPE et PME. Alors même que l’enseigne a un portefeuille de 450 sociétés grands comptes, elle souhaite se concentrer davantage sur ces gestionnaires de plus petites flottes. Le réseau est alors en train de former ses agents de centre en local pour capter ces nouveaux clients. Comme pour les grands comptes, cette offre (rendez-vous en ligne, pneumatique, révision constructeur, remises et prestations en national, etc) leur permettra d’optimiser la gestion de leur flotte et son entretien.

« Nous voulons trouver un équilibre dans notre portefeuille client, nous voulions nous faire une place et faire du volume avec les grands comptes, désormais nous ciblons les plus petites entreprises. Nous espérons souscrire une offre par centre par semaine », souligne Guillaume Garcia, commercial chez Feu Vert Entreprises.

Midas

Depuis deux ans, Midas s’est attelé à une lourde tâche : relancer l’activité entreprise au sein du réseau. Pour l’enseigne, le salon est également un tremplin avec la possibilité de nouer un contact direct avec les gestionnaires de parc. D’ailleurs, elle espère en générer une trentaine à la Villette. La filiale du groupe Mobivia tâte aussi le terrain dans le but de développer une application smartphone avant fin 2018. Midas Fleet sera exclusivement dédiée aux pros pour les aider à optimiser leur parcours roulant avec des données kilométriques, de stationnement, de consommation carburant, pour une sécurité assurée des collaborateurs, etc, grâce au boîtier de Xee qui travaille actuellement sur cette formule.


Norauto Pro

La sœur de Midas, l’enseigne Norauto était installée en face. Elle était clairement là pour « faire passer ses innovations en une seule journée car elle pourront exploser dans l’année qui suit », explique Louis de Lamaestre, directeur des activités BtotB et partenariats de Norauto Pro. L’enseigne était d’ailleurs placée à côté de Carméléon, son tout nouveau partenaire (A lire Norauto Pro intègre la micro-carrosserie) et fera la promotion de son centre exclusif pour les pros ( A lire Norauto ouvre son premier centre consacré aux pros). A noter que le dirigeant prévoit l’ouverture de trois autres centres à Paris et à Lyon prochainement. Norauto Pro promet également de lancer une application smartphone au même nom qui a pour vocation de simplifier la réservation des entretiens et services dédiés aux pros. Le lancement est prévu avant l’été 2018.

Euromaster

Côté ambition, Euromaster et Speedy Fleet ne sont pas en reste. Le premier, qui est l’un des leaders sur le marché des entreprises avec une part de 75% sur son chiffre d’affaires global, renouvelle chaque année sa participation dans le but de rester à l’esprit de ses clients et de rencontrer de nouveaux. Mais, son ambition est clairement affichée sur cette journée : devenir un acteur de la mobilité pour faciliter l’activité de ses clients. La marque a choisi de communiquer sur ses trois offres de gestion, Master Access, Master Control, son carnet d’entretien connecté et sur le lancement d’une offre vitrage, prochainement mise en place dans le réseau. Un camion aux couleurs Euromaster s’est placé à l’entrée du lieu pour promouvoir le savoir-faire par des démonstrations d’entretien.

Speedy Fleet

Selon Rodolphe Noulin, directeur activité flottes de Speedy, souhaite se démarquer de ses concurrents en venant au salon dans une optique d’écoute client.

« Nous sommes là pour nous faire connaitre mais aussi pour découvrir les attentes des professionnels et en faire une analyse en adéquation avec leurs besoins ».

Par exemple, un client avec une flotte de plus de 1000 véhicules s’est adressé à l’enseigne car il souhaite faire évoluer l’organisation de son parc. « Nous l’écouterons et discuterons ensemble de ce que l’on peut faire de mieux pour lui », ajoute-t-il. L’enseigne pourra alors s’appuyer sur la data, ses prestations et ses services comme le gardiennage de pneumatiques, pour construire une offre personnalisée.