L’Allemagne n’aura pas à craindre une moindre implication de Ford dans son économie, comme pourraient le laisser penser de médiocres performances commerciales ces derniers mois.

Le constructeur américain va en effet investir 600 millions d'Euros sur son site d'assemblage de Saarlouis, en Allemagne, en vue de la production de la prochaine génération de Ford Focus.

“Cet investissement de 600 millions d'Euros confirme l'engagement continu de Ford en faveur de l'Allemagne, notre principal centre d'opérations en Europe”, explique Jim Farley, PDG de Ford pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. “En Allemagne, nous disposons d’importantes implantations, comme les sites de production de véhicules et de moteurs de Saarlouis et de Cologne, mais le pays abrite également certaines de nos activités de design et d’ingénierie pour le monde entier, ou encore le Centre de recherche et d'innovation d’Aix la Chapelle, qui travaille sur les technologies futures. Au total, nous employons plus de 25 000 personnes en Allemagne”.


L'investissement de Saarlouis porte notamment sur l’adoption de nouveaux équipements de production ultramodernes et l’amélioration de la chaîne logistique.

Une autre partie de l'investissement est également dédiée à un système d’approvisionnement en énergie plus efficace et respectueux de l'environnement. En coopération avec Steag New Energies, Ford va en effet employer cinq nouvelles unités de cogénération dans l'usine pour fournir l'électricité et le chauffage de l'installation, tout en réduisant les émissions de CO2 de 20 %.