C'est à l'issue d'un comité de pilotage à la préfecture de la Gironde, que Jeff wood, vice-président industriel pour l'Europe de Ford s'est engagé à maintenir 1 000 emplois sur le site de Blanquefort.

L'usine, qui produit des boites de vitesse pour le constructeur, avait été vendue en 2009, à l'équipementier allemand HZ Holding avant d'être rachetée par Ford lui-même en janvier 2011.

Jusqu'à la fin de l'année dernière, l'usine employait 1 200 perspnnes mais seules 250 restent aujourd'hui en activité, "une grande partie des autres étant au chômage partiel, en formation ou en passe de négocier un départ en pré-retraite" selon les déclarations de Philippe Poutou, représentant CGT du site mais également ex-candidat à la présidence de la République.

Une convention avec les collectivités locales a été signée portant sur l'apport d'une aide de 25 millions d'euros.