La rentrée 2017 des services de l’automobile a eu son lot de bonnes surprises. Et à l’approche de la période de congés estivale et donc des prochaines promotions en septembre 2018, l’Association nationale pour la formation automobile (Anfa) a jugé bon de révéler les bons chiffres de cette année scolaire écoulée.

La branche poursuit donc son ascension puisque ce sont 58 500 jeunes qui ont été recensés en formation, soit une hausse de 4,2% par rapport à l’année précédente. Parmi les étudiants, l’Anfa compte ainsi 35 000 effectifs en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Ces alternants représentent plus de 46% des jeunes en formation. Pour l’association, il s’agit d’une progression « exceptionnelle » enregistrée à 9,5% tandis que celle en lycée professionnel stagne à 0,1%.

La filière se porte également bien pour ce qui est de l’introduction sur le marché du travail. Selon l’Anfa, l’insertion des apprentis a généré +4,4 points en 2017, soit 69% d’entre eux ont trouvé un emploi sept mois après leur sortie de cursus. Seulement 48% pour les étudiants issus des lycées pros.

« Les jeunes ayant préparé un certificat de qualification professionnelle (CQP) bénéficient toujours de la meilleure employabilité avec 88 % d’insertion », soutient-elle.  Et d’ajouter : « Quelle que soit la filière, l’insertion professionnelle est plus facile à la suite d’un contrat d’apprentissage et progresse avec le niveau de formation : 87,9 % des apprentis et 76,1 % des lycéens de niveau BTS sont en emploi. » 

Et mention spéciale aux jeunes femmes en formation : le nombre a doublé depuis 2014, atteignant ainsi 3,6% de l’effectif total et qui s’orientent majoritairement vers l’enseignement de la conduite ou la vente.