Devenu premier actionnaire de Daimler, en prenant 10% de son capital, le chinois Geely va-t-il tenter d'infléchir la stratégie du géant allemand?

C'est ce que peuvent laisser penser, les déclarations du patron de Geely, Li Shufu, dans une interview au Frankfurter Allgemeine Zeitung.

"Daimler devrait envisager de nouer de vastes alliances pour stimuler sa croissance et répondre aux défis lancés par de nouveaux concurrents sur le marché automobile mondial, a-t-il déclaré.


Li Shufu estime que ce dernier devrait réfléchir à des accords de coopération bilatéraux et multilatéraux, s’ils respectent les normes légales et réglementaires.

Rappelons que Daimler coopère déjà de façon importante avec Renault et Nissan.

Les services de partage de voitures profitent d’une demande internationale croissante et doivent rapporter plutôt que consommer des ressources, a également déclaré Li Shufu, sans citer spécifiquement la filiale Car2Go de Daimler.

En investissant 7,5 milliards d’euros dans Daimler, Li Shufu en est devenu le premier actionnaire. Cette prise de participation s’inscrit dans la stratégie de Geely de se renforcer dans les hautes technologies sur fond de transition de l’industrie vers les véhicules électriques, le covoiturage et la conduite autonome.