Honda va s'appuyer sur General Motors pour rattraper son retard dans les véhicules électriques.

Le géant américain va lui fournir ses modules de batterie nouvelle génération, essentiellement destinés aux voitures vendues sur le marché nord-américain.

Par ailleurs, les deux compagnies travaillent déjà conjointement depuis 2013 à concevoir des voitures à pile à combustible alimentées par de l'hydrogène.

Les premières automobiles basées sur ces technologies communes devraient être disponibles vers 2020. Honda en propose déjà un modèle en petite série depuis 2016, la Clarity Fuel Cell, mais avec un dispositif maison.

Selon des prévisions du cabinet IHS Markit, le marché encore embryonnaire de la voiture électrique devrait représenter environ 8,5 millions de véhicules en 2030. A la même date, il ne devrait s'écouler qu'un peu plus de 100.000 véhicules à pile à combustible en raison d'un prix élevé et du manque de stations d’hydrogène.