Small is not beautiful. Le bas prix du carburant a fait s’envoler les ventes de grosses voitures aux Etats-Unis depuis le début de l’année (+7%)... aux dépens des petites (-13,2%).

C’est dans ce contexte que General Motors a décidé de supprimer 15 000 emplois dans une usine de l’Ohio, soit la moitié des effectifs du site.

Chute des ventes de Chevrolet Cruze

Il s’agit de l’usine de Lordstown (Ohio), où il produit la Chevrolet Cruze, une berline dont les ventes devraient encore stagner cette année après avoir plongé de 32% ces quatre dernières années.

L'usine emploie un peu moins de 3.000 salariés répartis en deux équipes. Il n'y en aura plus qu'une à partir de mi-juin, indique le groupe automobile, qui avait déjà supprimé une équipe dans cette usine l'an dernier.

"Tel que se présente le marché pour les voitures compactes en 2018, une seule équipe opérationnelle est une approche plus adaptée à la demande", a précisé la porte-parole Dayna Hart, ajoutant que la seconde équipe serait suspendue vers la fin du 2e trimestre.

Elle a souligné que GM n'avait pas l'intention d'abandonner complètement le segment des petites voitures.

Les compactes : 36% des ventes

Le segment des automobiles compactes reste important pour GM et Chevrolet car il représente encore 36% des ventes de voitures aux Etats-Unis. Il apporte aussi de nouveaux clients à Chevrolet.

Ces licenciements tombent à un moment où l'administration Trump se targue de parvenir à ramener des emplois manufacturiers dans la région, ainsi qu'en Pennsylvanie voisine.