Est-il sérieux ou n'est-ce que la sinistre communication sans fondement? John Krafcik, le patron de Waymo, filiale de Google spécialisée dans les voitures autonomes, assure que sa technologie aurait pu éviter l'accident mortel ayant impliqué un véhicule d'Uber.

"A Waymo, nous sommes confiants dans le fait que notre technologie aurait été capable de gérer une telle situation", a déclaré John Krafcik, lors d'une conférence des concessionnaires automobiles le 24 mars 2018 à Las Vegas (Nevada).

Les statistiques ne sont pas un argument suffisant


Pour appuyer ses propos rapportés par la presse américaine, M. Krafcik a souligné que les véhicules autonomes de Google avaient parcouru depuis 2009 plus de 8 millions de kilomètres sur des routes fréquentées par des piétons sans être impliqués dans un accident mortel. Est-un argument suffisant?

John Krafcik ne dit pas comment sa technologie aurait pu éviter l’accident. Il est d’ailleurs difficile d’imaginer, après avoir visionné les images de la voiture autonome en cause qui circulent sur internet, quel type de technologie aurait pu anticiper l’accident.

Peut-on anticiper la folie des autres?


Une solution pourrait être l'analyse des déplacements latéraux d’êtres ou d’objets convergeant vers la trajectoire du véhicule autonome. Mais cette approche est d’une extrême complexité.

En effet, pour éviter une collision par ce moyen, il faudrait faire la différence entre les multiples mouvements latéraux convergeant naturellement sans danger vers la trajectoire (comme les véhicules venant de routes ou rues perpendiculaires à la trajectoire et qui s’arrêteront à un stop et à un feu rouge), de ceux qui éventuellement ne seraient pas maîtriser (comme un conducteur fou, un piéton étourdi, ou un animal).

Il serait donc intéressant que John Krafcik nous dise précisément en quoi ses véhicules seraient plus performants dans ce cas.

Peut-être ne s’agit-il que de communication sans fondement. John Krafcik a en effet reconnu avoir été troublé par l'accident impliquant Uber car "cette voiture était équipée des technologies représentant l'ensemble du secteur de conduite autonome".