Google passe à la vitesse supérieure. Waymo, la filiale voitures autonome d'Alphabet, maison mère de Google, va commander des milliers de véhicules supplémentaires à Fiat Chrysler. Son objectif est d'ouvrir un service de taxi autonome dans certaines villes américaines.

"Avec la première flotte de véhicules entièrement autonomes sur la route, nous sommes passés de la recherche et développement au déploiement", indique John Krafcik, à la tête de Waymo.

Waymo, qui dispose déjà de 600 véhicules Fiat Chrysler, recevra ces nouveaux monospaces Pacifica Hybrid à partir de la fin de 2018.

Des véhicules autonomes en test dans 25 villes américaines


L'entreprise teste déjà des véhicules autonomes dans 25 villes américaines, parmi lesquelles Atlanta, San Francisco, Detroit ou encore à Phoenix, en Arizona (sud ouest), ville où Waymo mène ses tests les plus poussés.

Waymo se dit prêt à ouvrir un service de réservation de taxi autonome au public cette année à Phoenix.

Un déploiement commercial de véhicules autonome suppose encore de lever des obstacles juridiques, notamment en matière d'assurance et de responsabilité légale.

Les premiers tests étaient avec des volontaires et des ingénieurs embarqués


A Phoenix (Arizona), Waymo teste déjà des trajets en voiture autonome auprès de "clients" volontaires, mais avec un ingénieur de l'entreprise présent derrière le volant pour reprendre la main ni nécessaire.

En novembre 2017, l'entreprise avait annoncé passer à un degré supérieur d'autonomie, en supprimant toute présence humaine derrière le volant, un test cette fois organisé avec des salariés de Waymo comme passagers.

Waymo semble désormais vouloir passer à l’étape suivante. Offrir ce service de taxi robot au grand public dans une ville test comme Phoenix (Arizona).