Volkswagen a livré 495 200 véhicules particuliers dans le monde en août, soit une progression de 9,3 % par rapport au même mois de l’an passé. L’Amérique du Nord (+7,2 % ; 55 500 unités), l’Amérique du Sud (+68,1 % ; 40 500) et l’Asie-Pacifique (+9,8 % ; 278 400) sont les trois régions qui ont porté les résultats de la marque sur ce mois.

La Chine continue d’occuper une place de plus en plus prépondérante dans les performances de la marque puisqu'avec un total de 265 400 livraisons en août (+10 %), le pays a représenté 54 % des ventes mondiales de Volkswagen. Fin 2016, la Chine ne pesait que 45 % des livraisons de la marque allemande. Les Teramont, Tiguan, Magotan et Lamando sont les modèles qui tirent les résultats de la marque vers le haut sur ce marché.

En Europe, Volkswagen continue de marquer le pas : -1,5 % en août, à 105 300 unités. La marque a profité de la reprise du marché russe (+16,1 %) mais continue de souffrir sur son marché domestique, où elle a accusé une chute de 11,2 %, à 37 000 unités.

« Comme sur les autres marchés européens, le lancement de la nouvelle Polo en est la principale raison. De plus, le débat sur le diesel, qui se poursuit, amène à une certaine réticence de la part des acheteurs. Le prolongement des contrats leasing pour les employés a également eu un impact sur les livraisons », explique le constructeur.

Sur huit mois, Volkswagen a livré 3 897 200 voitures dans le monde, soit une hausse de 1,8 % par rapport à la même période de l’an passé. La marque a écoulé 1,889 million d’unités en Chine (+2,5 %) et 1,119 million sur le Vieux-Continent (-0,7 %). Depuis janvier, les livraisons décollent en Russie (+18,4 %) et chutent en Allemagne (-7,2 %).