En 2016, ce n’est pas la Chine, mais l’Iran qui a tiré les ventes mondiales de PSA. Celles-ci ont crû de de 5,8% et dépassent la barre des 3 millions de véhicules (3 146 000 unités contre 2,9 millions en 2015). On est encore loin du record 2010, lorsque le groupe avait dépassé 3,6 millions de véhicules vendus dans le monde. C’est toutefois, le meilleur score depuis 2011.

Les deux marques du groupe ont des évolutions contrastées. Peugeot bondit de 12,27% à 1 919 760 unités (grâce à l'Iran), alors que Citroën, qui n'a pas ce joker, se tasse de 1,72% à 1 140 941 unités et que DS s'effondre 15,98% passant dessous la barre des 100 000 unités à 85 981 unités.

233 000 ventes supplémentaires apportées par l'Iran


Alors que les livraisons de PSA en Chine et en Asie du Sud-Est ont reculé de 15,98%, c’est donc l’Iran qui apporte sa dynamique.

La croissance mondiale du groupe tient en effet à la réintégration dans les comptes des véhicules fabriqués en Iran. Sans les 233.000 véhicules produits en Iran sous licence Peugeot, réintégrés dans les comptes du constructeur dans la foulée de la levée des sanctions économiques pesant sur ce pays, les ventes mondiales du groupe ont en réalité chuté de 2%.

PSA a signé depuis le début de l'année de nouveaux accords de co-entreprise avec ses partenaires historiques iraniens. Ces derniers, pendant quatre ans, avaient continué à assembler des véhicules Peugeot mais le groupe français ne les comptabilisait pas dans ses statistiques.

C'est ce qui assure l'avancée de la marque Peugeot qui voit ses ventes mondiales bondir de 12,27% alors que sans les ventes iraniennes son volume se serait tassé de -1,36%.

PSA surfe sur le redressement de l'Europe


En Europe, principal marché du groupe PSA, 1,9 million de véhicules ont été vendus, soit une hausse de 3,6% par rapport à l'an passé.

"La marque Peugeot, avec une progression de ses ventes de 4,4%, soutient cette croissance", tandis que la marque Citroën, "avec une croissance de 4,3%, enregistre son meilleur volume de ventes depuis cinq ans", souligne le groupe dans un communiqué de presse. En revanche, la marque DS chute de 14,7% sur le Vieux continent.

"En Amérique Latine, les ventes du groupe sont en croissance de 17,1%, avec 183.900 véhicules. Les parts de marché du groupe augmentent en Argentine (+1,6 point) et au Chili (+1,3 point) où les ventes progressent de 32%", détaille PSA.

PSA courbe l'échine en Chine


En revanche, le recul de 15,98% en Chine et Asie du Sud-Est est expliqué par un "contexte concurrentiel intense". La communication de PSa fait néanmoins état d'un bon mois de décembre avec 43 800 livraisons pour Dongfeng Peugeot, tiré par le 4008.

"En Eurasie, le contexte économique est toujours fortement dégradé, notamment en Russie, et les ventes du Groupe PSA reculent de 12,6%, à 10.500 ventes dans un marché en recul de 12,5%", souligne encore le groupe PSA dans son communiqué.

" La progression de nos ventes pour la 3ème année consécutive, alors que l'offensive produit de notre plan Push to Pass en est à ses débuts, démontre la pertinence de notre Core Model Strategy. Le succès de nos derniers lancements est la preuve que la croissance créatrice de valeur est le fruit de l'excellence de nos produits et d'une politique commerciale vertueuse. ", se félicite le président du directoire du groupe, Carlos Tavares.