Les constructeurs français construisent des voitures populaires, il ne s'agit pas d'une nouveauté mais d'une assertion toujours plus ancrée dans l'esprit des automobilistes. Les quatre modèles dits hauts de gamme vendus par PSA et Renault en France ont vu leurs immatriculations reculer : 13 328 Renault Talisman vendues en France l'an dernier, -12,5% ; 10 291 Peugeot 508, -42,6% ; 8800 Renault Espace, -29,3% ; 2817 DS5, -34,9%.

Des chiffres difficiles à appréhender pour les constructeurs, puisque le phénomène dépasse largement la France. Il faut cependant signaler que contrairement à ses concurrentes hexagonales, la Renault Talisman affiche des immatriculations en progrès au niveau mondial, avec 44 062 ventes (+18%) en 2017.

Mais en dépit de parts de marché qui ne cessent de se réduire d'année en année, PSA et Renault ne comptent pas déserter le secteur du haut de gamme. Peugeot présentera une nouvelle 508 au prochain salon de Genève, elle devrait arriver dans les showrooms avant la fin de l'année. Quant à Renault, son PDG s'est exprimé sur le sujet face à la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale le 17 janvier :

"Nous n'avons aucune intention d'abandonner le premium. Nous le considérons comme une opportunité. Bien sûr que nous ne faisons pas un carton plein sur tous les segments, mais nous avons les moyens de nous battre sur tous les créneaux..." a ainsi annoncé Carlos Ghosn.


Conséquence directe de la chute des ventes de l'Espace surtout, l'usine Renault de Douai a récemment réduit de 25% la cadence de production.