Pour augmenter les ventes, il faut savoir manier la carotte et le bâton. Pour une fois, le bâton coréen a semble-t-il été aussi efficace que la carotte selon des chiffres divulgués par Hyundai France.

Hyundai Europe avait en effet annoncé, début mars 2017, que seuls les véhicules vendus par le réseau à la marque pouvaient bénéficier de la garantie de 5 ans proposée par le constructeur. Le but était d'assainir un marché qu'il serait possible de qualifier de parallèle, celui-ci étant composé de marchands qui s'approvisionnent en véhicules à l'est pour les revendre au prix fort à l'ouest de l'Europe.
Moins d'un an après avoir proféré la menace, les premiers résultats : environ 2000 ventes sur les 3000 qui étaient faites par ces intermédiaires auraient été éradiquées : "Il n'y a plus de volumes importants qui sont réalisés en dehors du réseau" se satisfait Lionel French-Keogh, le directeur général de la marque coréenne en France. De ce fait, les 196 points de vente officiels ont livré 17% de voitures de plus en 2017 qu'en 2016, alors que les statistiques font état d'immatriculations en hausse de 5,4% pour la marque : de l'art de faire rentrer tout le monde à la maison ! Hyundai Europe n'est toutefois pas totalement tranquille sur ce sujet de la garantie, puisque la FNAA a porté plainte contre le Coréen auprès des instances européennes.

La croissance de Hyundai en France (+5,4% d'immatriculations) s'est toutefois essentiellement faite "sur les canaux pérennes et profitables" comme les appelle le directeur général. Soit les particuliers et les entreprises. Les ventes auprès des entreprises
Lionel French-Keogh, directeur général de Hyundai France
ont progressé de 9,7% en 2017, Hyundai revendique désormais 39 centres dédiés uniquement à ces dernières. Ils devraient être 45 dans toute la France d'ici à la fin de l'année 2018.

Pour les particuliers surtout, Hyundai a investi 1 million d'euros dans la mise en place d'un plateau téléphonique situé au siège français de la marque. Ce plateau sert à prendre le relais du réseau sur le terrain. Les "chats", appels téléphoniques et autres demandes de renseignement en dehors des horaires d'ouverture des concessions sont pris en charge par une seule et même entité : "Environ 30% des appels au réseau sont perdus" reprend Lionel French-Keogh, "hors, la logique de réactivité est extrêmement importante. Le contact commercial center permet de générer de la croissance simplement en améliorant notre manière de travailler".

Hyundai espère réaliser 35 000 immatriculations en 2018, contre 29 570 en 2017. La montée en puissance du SUV Kona, qui arrivera en diesel et en électrique durant l'année, devrait notamment permettre à la filiale française d'atteindre son objectif.