Le groupe Hyundai, représenté par Hyundai et Kia en Europe, a vu ses ventes progresser de 5,8% en Europe en 2017 : 995 383 voitures y ont été distribuées. La marque Hyundai a une nouvelle fois supplanté Kia sur le vieux continent (523 258 ventes, +3,5%), mais Kia a fait preuve d'un plus grand dynamisme, avec des immatriculations en hausse de 8,5% pour 472 215 unités vendues.

Les cinq "grands marchés" européens ont représenté 65% de l'ensemble des ventes du groupe coréen. Premier d'entre eux, le Royaume-Uni : Hyundai-Kia y a vendu 186 625 voitures en 2017, avec des niveaux d'immatriculations sensiblement identiques pour les deux marques. Deuxième marché, l'Allemagne : 172 586 ventes coréennes cumulées, mais surtout, il s'agit du seul pays où la marque Hyundai franchit la barre symbolique des 100 000 VN, avec 108 518 ventes. Troisième marché pour Hyundai-Kia, l'Espagne : 114 168 unités distribuées, sachant que Kia vend plus que Hyundai du côté de Madrid. La marque y a progressé de 10,4% en 2017, avec 58 949 ventes.

Le quatrième pays le plus important pour les marques coréennes est l'Italie. Avec 105 852 ventes cumulées, Hyundai (58 917 immatriculations) y a fait mieux que Kia (47 935) l'an dernier.

Cinquième et dernier des gros marchés d'Europe pour Hyundai-Kia, la France. Avec 66 805 ventes pour les deux marques, la France ne représente même pas la moitié du volume distribué en Allemagne. Kia est toujours largement au-dessus de Hyundai dans l'Hexagone : 37 235 ventes en 2017 (+10,6%), 29 570 Hyundai neuves écoulées (+5,4%). Le groupe Hyundai revendique une part de marché de 3,2% en France, soit l'exacte moitié de sa part de marché au niveau européen.