Les grues dominent l’horizon au sein de la zone commerciale du Clos du Chêne, dans le secteur de Val d’Europe, au gré des constructions d’habitations et d’enseignes commerciales, qui se succèdent à une vitesse folle au milieu des champs depuis plusieurs années. Max Havard, président du groupe éponyme (Sofibrie), a très vite flairé le bon coup :
 
« Chaque année, 10 000 habitants supplémentaires viennent s’installer dans la zone ».

Le potentiel est donc énorme. De plus, le groupe avait besoin d’un nouvel écrin en Seine-et-Marne (77), car le site historique de Noisiel avait atteint son point de saturation. Max Havard estime le marché à 12 000 voitures sur le périmètre de Noisiel et Val d’Europe. Et avec son nouveau pôle automobile, il peut prétendre capter une bonne part du gâteau.
 

Deux ans de travaux


En 2009, le terrain était bloqué, le permis de construire a été validé en 2012 et les travaux ont démarré en 2013. Opérationnelles depuis deux semaines, les concessions seront inaugurées demain en présence de Philippe Buros, directeur commercial France Renault (l’inauguration de Nissan est prévue en septembre). Coût de l’opération : plus de dix millions d’euros.

« Avec un tel investissement, nous sommes tranquilles pour deux ou trois ans. Fût un temps où le constructeur participait, mais aujourd’hui c’est terminé. Il apporte juste quelques bricoles », souligne Max Havard.

Ce nouveau pôle automobile, distant de quelques centaines de mètres des concessions Peugeot (groupe Métin) et Mercedes-Benz (PGA), représente les marques Renault, Dacia et Nissan sur 22 000 m2. Le groupe possède encore une réserve de 10 000 m2 pour exploiter d’autres marques à terme.

Renault val d
La gamme Renault est exposée sur un espace de 2000 m2.

Un étage dédié au VO


Dacia dispose d’un showroom dédié de 315 m2 tandis que le hall Renault est scindé en deux parties : une surface de 2 000 m2 en bas dévolue aux véhicules neufs et 2 700 m2 à l’étage destinés aux véhicules d’occasion, chers au groupe Havard, qui entend ainsi créer un « salon du véhicule d’occasion permanent ». L’activité négoce à marchands sera d’ailleurs prochainement centralisée à Val d’Europe.

La concession Nissan expose, elle, huit à douze véhicules dans un hall de 530 m2. Elle est par ailleurs pilote du Retail Concept de la marque nippone, qui se caractérise par un nouveau mobilier, une nouvelle ambiance et surtout une approche davantage tournée vers le client, avec notamment des espaces de vente ouverts pour accueillir les acheteurs au cœur du point de vente.

Vo Val d
200 véhicules d'occasion sont exposés sur un étage, avec un espace dédié aux VO haut de gamme.
Nissan Val d
Le groupe dirigé par Max Havard est pilote du Retail Concept de Nissan.

4 000 Renault et Dacia vendues à terme


La concession Renault abrite également en son sein un atelier de 1 200 mètres carrés dédiés à la mécanique, via 40 postes de travail, auquel vient s’ajouter un espace de 1 000 m2 pour la carrosserie. Environ 1,5 million de pièces de rechange sont par ailleurs stockées dans le magasin, qui s’étend sur trois étages de 560 mètres carrés.

Val d
40 postes de travail ont été installés pour la réparation.

Avec la nouvelle affaire Brie des Nations Val d’Europe, le groupe Havard se fixe pour ambition de commercialiser à terme 4 000 Renault et Dacia pour 6 000 voitures d’occasion. La concession Nissan devrait très vite monter à 30 ventes par mois et ainsi atteindre un volume de 500 unités dès 2016. Quant à l’après-vente, Max Havard a déterminé un potentiel de 8 000 entrées à partir de l’année prochaine. Dans cette optique, le groupe cherche encore à recruter six commerciaux et une dizaine de personnes pour l’après-vente.

Enfin, le groupe ajoutera une dernière pierre à son édifice avec l’ajout prochain du panneau Renault Rent.
 

Plus de 10 000 VN en 2015

En 2014, le groupe Havard a commercialisé 9 852 voitures neuves via ses affaires d’Ile-de-France et de la Vienne (19 établissements au total  ainsi que 10 936 véhicules d’occasion, pour un chiffre d’affaires de 411 millions d’euros. En 2015, l’opérateur devrait logiquement dépasser la barre des 10 000 voitures neuves commercialisées.