Intel se devait de faire oublier le scandale des failles dans ses puces. Quoi de mieux que le CES de Las Vegas pour parler d’autre chose. Ainsi, Brian Krzanich, PDG d’Intel, spécialiste des puces électroniques, a profité de cette manifestation pour présenter une série de technologies du futur tirant parti des données.

Il a notamment dévoilé son premier véhicule autonome, mis au point après des tests sur une flotte de près de 100 voitures.

Il a également annoncé que près de 2 millions de véhicules des constructeurs BMW, Nissan et Volkswagen intégreront cette année la technologie Mobileye Road Experience Management (REM) pour collecter les données de manière collaborative et mettre à jour des cartes haute définition, abordables et évolutives.

Pour le marché chinois, deux partenariats stratégiques ont été annoncés avec les constructeurs automobiles SAIC Motor et l’entreprise de cartographie numérique NavInfo.

En intelligence artificielle, un partenariat a été noué avec Ferrari North America, permettant à la marque d’utiliser les technologies d’Intel afin de tirer parti des données générées sur les pistes de course et ainsi améliorer l’expérience des fans et des pilotes.