Les ventes de véhicules neufs au Japon (hors mini-voitures) ont légèrement augmenté de 0,5% en avril sur un an, mettant fin à six mois consécutifs de baisse.

Dans le détail, 225 390 véhicules de plus de 660 cm3 (voitures, camions, bus) ont été commercialisés, contre 224 220 unités un an plus tôt, selon les chiffres publiés mardi par l'association des concessionnaires automobiles japonais (Jada).

La hausse s'explique par des ventes plus importantes de camions et bus, alors que les constructeurs ont écoulé moins de voitures de tourisme (193 585 unités contre 195 874 en avril 2017).

Le constructeur Toyota, qui domine le marché japonais, a accusé un recul de 1,6%, moins cependant qu'un mois plus tôt. Honda est également dans le rouge (-7,7%).

Nissan, partenaire du français Renault, a au contraire affiché une hausse de 6,2%, soit la première augmentation depuis la révélation fin septembre d'un scandale relatif à l'inspection de ses véhicules fabriqués et écoulés au Japon. L'affaire a fortement affecté son activité dans l'archipel, mais l'impact s'est estompé au fil des mois.

La situation est plus difficile pour Subaru, touché par une affaire similaire qui a pris de l'ampleur - le constructeur a avoué avoir falsifié des données de véhicules. Ses ventes ont encore lourdement chuté le mois dernier (-25,1%).

Mitsubishi Motors et Mazda ont pour leur part enregistré de bonnes performances.

Sur le marché typiquement japonais des mini-voitures ("kei cars"), dont la cylindrée du moteur est inférieure ou égale à 660 cm3, les ventes ont aussi augmenté, de 7,8% (à 140 765 unités), d'après des données diffusées séparément par l'association japonaise des mini-véhicules.

Toyota s'est distingué par un bond de ses ventes de 64,6%, et Honda de 28,8%, tandis que Nissan et Subaru ont signé un recul.

Ces petites automobiles, appréciées des Japonais pour leur coût très inférieur à celui des voitures classiques, ont connu un regain ces derniers mois après un creux lié à des facteurs fiscaux.

Au total en avril, tous gabarits et types de véhicules confondus, les ventes de véhicules neufs ont augmenté de 3,2% à 366 155 unités, après un repli de 3,5% en mars.