Nouveau coup de théâtre chez Tesla. Le spécialiste des micro-processeurs, Jim Keller quitte l'entreprise pour Intel. C’était lui le responsable du programme d'assistance à la conduite de Tesla, baptisé Autopilot.

Cette démission intervient alors que le fonctionnement du système Autopilot serait en cause dans un récent accident mortel. Les autorités américaines cherchent à faire la lumière sur ce point.

A l'occasion de ce départ, Tesla a annoncé qu'Autopilot serait désormais supervisé par Andrej Karpathy pour la partie logicielle et Pete Bannon pour la partie matériel.

Jim Keller est le troisième responsable d'Autopilot à quitter Tesla en près de deux ans.
Autopilot, qui permet au véhicule de gérer seul beaucoup de manœuvres, fait l'objet d'une enquête par le régulateur des transports américain (NTSB) à la suite de l'accident survenu le 23 mars en Californie.

Le conducteur y avait trouvé la mort alors que le logiciel était activé. Les batteries de la voiture, disloquée dans le choc, avaient également pris feu.

En désaccord avec le NTSB, qui lui avait reproché d'avoir rendus publics des éléments "non confirmés" sur l'accident, Tesla avait annoncé se retirer de l'enquête le 16 avril.

Point important : Tesla définit Autopilot comme un logiciel d'assistance à la conduite et non comme un logiciel de conduite autonome.