Jusqu’ici, l’achat d’une Zoé électrique était adossé à la location de la batterie, pour un montant qui commence à 69€ par mois. Il en va de même d’ailleurs pour le Kangoo ZE et le Master ZE. Pour Renault, ce choix répondait à une volonté « d’accompagner les clients dans leur découverte de la mobilité électrique et de leur apporter un maximum de sérénité ». Cette caractéristique peut aussi constituer un frein, ou en tout cas complexifier le dossier lors de la revente de ces modèles en occasion, comme nous l’avons vu lors du Club Argus de décembre 2017 consacré aux VO électriques.

A compter du 3 avril 2018, l’acheteur d’une Renault Zoé neuve pourra désormais choisir entre la location ou l’achat ferme de la batterie. Le montant a été fixé à 8 900 euros, et ce quelle que soit la version. Ainsi, il faudra débourser 34 000 euros pour acquérir une Zoé Zen (25 100€ prix catalogue) avec la batterie. En y retirant ensuite les 6 000 euros du bonus écologique, le modèle affichera un tarif de 28 000 euros.

Renault n’a pas encore pris la décision de proposer l’achat de la batterie sur ses autres modèles électriques.

Sur le mois de février 2018, il s’est immatriculé 1 155 Zoé en France, soit un repli de -26,2 % par rapport au même mois en 2017.