Un accident mortel lié à un véhicule autonome de la flotte d’Uber, un autre avec une Tesla Model X dont le mode Autopilot était activé…l’autonomisation de la conduite a suscité l’émoi ces dernières semaines, conduisant plusieurs acteurs de ce marché naissant à ralentir leurs recherches, voire à les suspendre momentanément.

Tout le monde ne l’entend cependant pas de cette oreille et après l’Arizona, le Nevada ou encore le Michigan, c’est la Californie qui décide de modifier la réglementation actuelle pour que les essais puissent se dérouler sans qu’il soit nécessaire de justifier d’un opérateur à bord du véhicule. Dès lors, on peut réellement parler de voitures autonomes. Cette possibilité avait été entérinée le 28 février dernier et elle ente en vigueur cette semaine. Précisons toutefois que les groupes qui veulent tenter cette expérience doivent obtenir une autorisation spéciale en amont et garantir un dispositif de prise de contrôle à distance en cas de besoin.