Quelques jours seulement après la fermeture du salon, les deux fédérations organisatrices, la FIEV et la FFC, ont tenu à dresser un premier bilan. Comme on pouvait s’y attendre, compte tenu du déménagement au parc des expositions de Paris et du retour de grands acteurs de l’après-vente, celui-ci est positif. « Au regard de la qualité de l’offre des exposants présents et des nombreux débats offerts, le pari est réussi », commente Jacques Mauge, président de la FIEV et d’Equip Auto.

Pendant cinq jours, du 17 au 21 octobre 2017, Equip Auto a enregistré plus de 95 000 visites issues de plus de 56 pays et accueilli 1 200 exposants et marques représentant 40 pays.

« Concrètement deux choses me réjouissent particulièrement concernant l’innovation et la formation : d’une part la présence en forte croissance, de près de 50% par rapport à l’édition de 2015, de startups et jeunes entreprises au sein de l’Innovation & Startups Park lancé pour l’occasion et, d’autre part, la tenue de MonJob@FuturAuto, un événement organisé par la Société des Ingénieurs de l’Automobile en partenariat avec la FIEV, le CCFA et la PFA Filière Automobile et Mobilités, qui a réuni près de 500 élèves ingénieurs sur le salon. Ces résultats forts positifs ne sont que la première étape de la stratégie de reconquête du salon », poursuit Jacque Mauge.

« Je retiens de cette édition l’excellent climat d’affaires et l’esprit convivial ressenti à chaud dans les 3 halls. Je rappelle que Business, Innovation et Convivialité ont été nos leitmotivs tout au long des mois de préparation de la manifestation », note de son côté Patrick Cholton, président de la FFC, coactionnaire du salon.

L’évènement, qui se positionne comme le « salon international de l’après-vente automobile et des services pour la mobilité », a accueilli des professionnels d’Italie, de Belgique, d’Algérie, d’Allemagne et d’Espagne, ainsi que de nombreuses délégations internationales et ambassades. Les organisateurs entendent capitaliser sur cette édition pour renforcer le rayonnement international du salon, en le déclinant dans d’autres pays. A l’image d’Equip Auto Algérie, qui se tient tous les ans, le potentiel existe sur certains autres marchés en fort développement.