Revenons sur la journée internationale de la femme ou journée des droits de la femme. Je profite de cette tribune pour déclarer tout de go : il nous faudra encore des décennies, voire beaucoup plus, pour défendre le droit des femmes.

Il suffit de lire, d’observer, d’écouter, de vérifier, d’analyser, de scruter… le chemin à parcourir reste encore trop long ! Nul  besoin d’aller dans les contrés reculées, il suffit simplement de vivre en Europe, aux Etats-Unis…pour parfois constater le recul de droits si chèrement acquis ou la lenteur de l’évolution de la parité !

Mais au delà des combats à venir et de l’indispensable implication de tous pour cette cause si belle, au delà de ma fierté d’être membre de l’armée pour les femmes, je reste profondément optimiste !

En avant, "femmes avenir de l’automobile" , "femmes auto-consommatrices", pour l'achat de voitures neuves, d'occasion, pour l'entretien, la conduite, l'assurance .... Vous gagnez sur tous les fronts !

Plus de 50 % des clients

En Europe, 74% des femmes utilisent tous les jours une automobile. En France, plus de 50% des automobilistes sont des conductrices, 44% achètent leur voiture seule et leur influence dans le choix du couple est déterminante (impact évalué à plus de 70%). Il n’y a donc aucun doute : la femme est là encore et toujours l’avenir du secteur.

Dans le domaine de l’après-vente (entretien, réparation..), les femmes représenteront bientôt plus de 50 % des clients (et donc du marché, soit près de 16 milliards sur les 30 générés en 2016). Elles délèguent chez un réparateur de proximité, moins sensible à la marque de pièces détachées, sont plus connectées que les hommes. Elles deviennent des consommatrices plus avisées, digitales et prennent de l’avance sur les usages du futur !

Dans le domaine de la qualité de conduite et de l’accidentologie, les statistiques sont éloquentes et unanimes, les femmes conduisent mieux ! Même notre si chère directive européenne revient sur la discrimination en décrétant que les femmes doivent être l’égal des hommes et donc payer la même prime d’assurance alors qu’elles ont beaucoup moins d’accident !
Cette directive pourrait servir de jurisprudence et ainsi rendre les rémunérations, les promotions, les retraites équivalentes à celle des hommes ! Allez calmons nous, mais en période électorale…

Le Credoc, nous indique que les arbitrages de consommation sont faits le plus souvent par les femmes y compris dans le domaine des dépenses de mobilité, il faut dire qu’elles restent de tout temps les meilleurs gestionnaires.


L'avenir du marché automobile et pour les emplois ?



Nous venons de constater que les femmes jouent un rôle majeur sur tous les compartiments de la mobilité et donc de l’automobile. En conséquence, elles sont bien l’avenir de ce marché !
Aller encore une petite : automobile est un nom féminin et automobile autonome !

Venons en à la filière professionnelle : I'industrie, les services et la distribution.
Les constructeurs automobiles s’intéressent aux femmes depuis 1996, mais les effectifs restent masculins et le dernier rapport du Sénat, qui date de septembre 2016, piloté par Chantal Jouanno et Christiane Hummel, démontre que la conquête est progressive et très inachevée.

Renault reste un pionnier dans le domaine, l’alliance accélère et notamment dans les postes de management. Les effectifs féminins en 2000 étaient de 10% pour 18,8 % fin 2015 et 24,2% des postes clés à la même période.
Les résultats sont moins probants ailleurs. De grands espoirs existent cependant : il suffit de voir le travail de Mary Barra, la « générale Motors » une CEO remarquable, une des femmes les plus puissante du monde !
Le jour de la signature de la vente d’Opel, madame Barra est un véritable « rôle model » et j’avais le sentiment et la fierté de voir une grande patronne faire une bonne affaire.

Tout aussi remarquable, une jeune élève du Garac en mécanique, que j’ai eu le plaisir d’interviewer lors du Mondial de l’Automobile sur le stand du CNPA, même détermination, même force, même sérénité comme quoi, il n’y a pas que les grands patrons mais une force immense en marche.

En effet, l’ensemble de la profession est impactée, il y a de plus en plus de femme cheffes d’entreprises, un bataillon très actif de commerciales, marketeuses, mécaniciennes,  carrossières et oui !!!

Dès lors, je vous invite toutes et tous le 27 avril aux rencontres emplois Wave organisées avec la bienveillance de Francis Bartholomé, président du CNPA.

La filière est attractive pour les femmes, des élèves, des candidates, des femmes témoigneront sur leur métier, des recruteurs présenteront leurs opportunités.
Ces évènements démontrent le dynamisme et l’engagement réel des femmes.

En conclusion : les femmes clientes et les femmes professionnelles de l’auto toutes unies pour garantir l’avenir des métiers et du business de l’automobile, voilà un très beau programme.