La Fédération nationale de l’artisanat automobile (FNAA) n’est plus, place à la FNA pour Fédération nationale de l’automobile : entrepreneurs artisans de l’automobile et de la mobilité.
L’entité née il y a près d’un siècle se renouvelle et se modernise pour faire face aux enjeux technologiques, économiques et sociaux sur lesquels se heurte la filière. "La mobilité n’est pas synonyme que de start-up mais nos entreprises artisanales françaises sont également porteuses", souligne Aliou Sow, secrétaire général de la FNA.

Sa nouvelle punchline : « Nos valeurs perdurent, nos ambitions redoublent, nous le dirons différemment… ».

La culture "réseau"

En effet, la refonte de la fédération passe par plusieurs axes de travail. A quelques jours d’Equip Auto (du 17 au 21 octobre 2017 à Porte de Versailles à Paris), la FNA a dévoilé son plan Cap 2021. Parce que ce n’est pas seulement une nouvelle signature mais bien un nouveau projet politique qui se dessine.

« Nous souhaitons développer une culture réseau, non dans le sens commercial mais qui préserve les valeurs de l’artisanat, à savoir la confiance, l’indépendance et la proximité », déclare Aliou Sow.

L’organisation a désormais à cœur de favoriser la solidarité en interne et devenir davantage une plateforme de services pour ses adhérents (Centarauto, CFPA, etc). Elle souhaite également créer plus de branches métier en son sein.

« Nous sommes dans la dynamique d’expansion, nous allons communiquer davantage pour augmenter le nombre d’adhérents et les fédérer », appuie Aliou Sow.

En externe, le consommateur final sera au centre des attentions pour cultiver le libre choix. La FNA compte nouer des partenariats, créer des alliances avec des équipementiers, des associations nationales de consommateurs et des élus locaux afin de "monter en compétences, valoriser le savoir-faire". Mais surtout se tenir au courant des dernières évolutions, comme par exemple la donnée, concernant le secteur de l’automobile. Autrement dit, faire des prospections.

L’application "mobilité"

Avec sa filiale commerciale Centarauto, la FNA a aussi imaginé la digitalisation avec et pour les artisans. Sélène, la nouveauté FNA, sera au service des professionnels et de leurs clients par le biais d’un carnet d’entretien digital. Cette application mobile accompagnera les TPE et PME pour confirmer et affirmer la relation de proximité qui les caractérise. Le client aura ainsi des informations concernant son véhicule et son entretien, passé et à venir.

De son côté, le professionnel sera informé en temps réel. Il pourra à tout moment reprendre la main sur la diffusion des informations pour personnaliser le contenu suivant le client ciblé. Ce contact pourra aussi lui donner un caractère commercial, voire promotionnel. Gratuite pour les consommateurs, l’application est téléchargeable sur abonnement de 49 euros par an pour les non adhérents, le push est à 1,49 euro HT

La mutation de la FNA se concrétisera plus encore sur Equip Auto car elle a encore des nouvelles à annoncer…