Quelques jours seulement après avoir dévoilé aux Etats-Unis une version 5 places de son Atlas, Volkswagen a profité de la présentation du nouveau Touareg à Pékin pour annoncer le lancement de pas moins de 4 nouveaux SUV en 2018 en Chine, et 10 d’ici à 2020. Au global, le constructeur allemand prévoit d’en lancer 19 à l'échelle mondiale dans les trois prochaines années. Aujourd’hui, un véhicule sur sept vendu dans le monde par la marque est déjà un SUV.

Si les SUV représentent un tiers des ventes de véhicules en Europe, le succès est également au rendez-vous sur le marché chinois.

« L’essor mondial est particulièrement notable en Chine. Les prévisions actuelles du marché indiquent qu'un véhicule neuf sur deux acheté pourrait être un SUV », informe Volkswagen, qui est présent sur le marché avec deux modèles à volume, le Tiguan et le Teramont. En 2017, la marque a livré environ 400 000 SUV aux clients chinois, soit près de 13% de ses ventes. Volkswagen y a commercialisé 3,2 millions de véhicules au total, atteignant une part de marché de plus de 13 %.

Le Touareg marque donc le début de l’offensive. Volkswagen va lancer en 2018 une version hybride rechargeable du Tiguan ainsi qu’une variante tout électrique de la nouvelle Bora.

Volkswagen est présent en Chine via 19 sites industriels, dont neuf usines de production de véhicules et 10 usines de composants. L’offre de la marque se compose de plus de 20 modèles, dont certains spécialement conçus pour ce marché, Teramont, Phideon, Lamando.