L’organisme belge Traxio a publié son étude annuelle relative à la rentabilité des concessionnaires et agents belges sur l’exercice 2016. Celle-ci a passé au crible les bilans de 1 947 entreprises déposés à la Banque Nationale. L’étude révèle que les résultats sont en progression par rapport à 2015 et reviennent même au niveau de 2010-2011 : les marges brutes et nettes moyennes sont à respectivement 3,8 % (+0,7 point) et 2,2 % (+0,3), ce qui engendre une baisse logique de leur taux d’endettement moyen à 64,6 % (en baisse de 1,9 point).

« Ces bons chiffres sont essentiellement dus d’une part à une conjoncture économique favorable : croissance du PIB de 1,5 % tiré par les dépenses de consommation, très faibles taux d’intérêt réduisant les charges d’emprunt pour les importants investissements réalisés ces dernières années, marché automobile neuf en croissance de 8 %, … Cette conjoncture est combinée à un assainissement du marché suite à la crise de 2008-2012 et au redimensionnement des réseaux de concessionnaires opérés ces dernières années qui ont conduit à des regroupements et des arrêts d’activité de concession », est-il ainsi précisé.

Beaucoup de concessions belges ont été rachetées par des groupes étrangers ces dernières années. Le groupe Alcopa pourrait céder prochainement les affaires qui composent sa filiale Modis.

A lireLe groupe Van Mossel sur les rangs pour racheter les affaires d'Alcopa
Le Suédois Anders Hedin se renforce avec Mercedes-Benz en Belgique
Le groupe Maurin se développe avec Nissan en Belgique


L’étude rappelle toutefois que les marges restent en deçà des autres secteurs et pays voisins.

« Le secteur des concessionnaires et agents est en effet confronté à des marges sous pression induites par la croissance plus dynamique du marché fleet, des exigences nouvelles des marques conduisant à de nouveaux investissements et à de probables nouvelles restructurations de réseau ainsi que par une main d’œuvre qualifiée de plus en plus difficile à trouver ».

L’apport du business occasion demeure encore très faible au sein des concessions belges par rapport aux points de vente français.