Petit coup de mou dans la production automobile espagnole. Dans ce pays, deuxième pays constructeur automobile européen après l’Allemagne, a reculé en 2017 de 1,5% par rapport à 2016. Principales explications : la baisse des exportations vers le Royaume-Uni et la Turquie.

Le Royaume-Uni, où les immatriculations ont baissé de 5,7%, a moins importé de véhicules en provenance de l’Espagne (-7,3%).

De son côté, la Turquie, premier acheteur de voitures fabriquées en Espagne en dehors de l'Union européenne, a vu chuter son marché intérieur et les importations espagnoles ont chuté de 11,8%.

En 2017, les cinq premiers pays destinataires des exportations espagnoles de voitures étaient l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l'Italie et la Turquie, absorbant à eux seuls 65% de la production.

2,4 millions de véhicules exportés sur 2,8 millions produits


Environ 2,8 millions de véhicules sont sortis des usines espagnoles des grands constructeurs automobiles mondiaux en 2017, dont 2,4 millions ont été exportés.

Autre cause de la baisse de la production en Espagne : plusieurs marques présentes en Espagne ont commencé en 2017 la fabrication de nouveaux modèles de voitures. Les processus d'adaptation des lignes ont provoqué un ralentissement de la production, et parfois même son arrêt complet pendant des semaines.

Le secteur automobile représente environ 10% du PIB espagnol et 18% des exportations totales du pays.