« Je suis un peu fâché avec les échéances et les objectifs", avait depuis longtemps, reconnu Elon Musk, patron de Tesla (et de Space X).

Il n'a pas changé. En ce début de 2018, il a encore repoussé son objectif de produire des milliers d'exemplaires du Model 3. Cette voiture avec laquelle il veut conquérir le grand public avait alimenté la flambée de l'action en Bourse en 2017.

Elon Musk ne s'attend plus à produire 5.000 exemplaires du Model 3 par semaine qu'à la fin du deuxième trimestre, au lieu du premier, après une première correction, alors que cet objectif était initialement programmé pour la fin de 2017.

En novembre, il avait déjà renoncé à produire 5.000 Model 3 par semaine pour fin 2017 en raison de goulots d’étranglement.

"Nous avons fait des progrès importants concernant les goulots d'étranglement", explique Tesla. Les livraisons à destination des clients non salariés de l'entreprise sont en train d'accélérer rapidement".


Plutôt que de s’arcbouter sur la réalisation d’objectifs annoncés, le constructeur dit préférer se concentrer sur "la qualité" et "l'efficacité".

Un carnet de commandes bien garni mais difficile à honorer dans des délais raisonnables



Pour le trimestre 1er trimestre de 2018, Tesla ne pourra produire par semaine que 2.500 exemplaires de Model 3, soit la moitié des prévisions initiales.

Le carnet de commandes des Model 3 est plein. Ce modèle vendu 35 000 dollars est censé transformer Tesla en constructeur de masse avec un objectif initial de 500.000 voitures fabriquées en 2018, contre à peine 80.000 en 2016.

Les espoirs reposant sur le Model 3 ont permis à Tesla de ravir brièvement, en avril, à General Motors (GM) la couronne de premier groupe automobile américain par capitalisation boursière.

Lors du quatrième trimestre 2017, le groupe automobile a livré 1.550 Model 3, bien en deçà de l'objectif de 5.000 arrêté depuis novembre 2018.

Dans l'ensemble, 29.870 véhicules Tesla ont été réceptionnés par les clients lors des trois derniers mois, dont 15.200 Model S et 13.120 Model X. Les analystes tablaient sur 30.000 véhicules livrés.