BMW est définitivement condamné à payer 135 millions d'euros d'amende (157 millions de francs suisses) à la Suisse. Le tribunal fédéral de Lausanne a fait savoir qu'il venait de rejeter le recours formulé par BMW AG, alors que la sanction avait été initialement infligée à la marque en 2012 par la commission de la concurrence, la Comco.

Selon le communiqué émis par la justice helvétique, l'affaire a démarré en 2010. A cette date, plusieurs suisses s'étaient plaints auprès de la Comco, car ils avaient été éconduits par les concessionnaires BMW / Mini des pays voisins. Ces derniers refusaient de leur vendre des véhicules. Il faut en effet savoir que les BMW vendues en Suisse seraient 20 à 25 % plus chères que les mêmes modèles proposés en Allemagne.

En 2012, la Comco avait décidé d'infliger une amende à BMW AG car selon elle, l'accord de non-exportation des véhicules conclu entre la maison-mère et ses concessionnaires est "illicite". Une pilule dure à avaler pour BMW, qui a donc usé de tous les recours pour tenter d'échapper à la sanction.