L’opération sera financée à hauteur de 800 millions de dollars en numéraire et pour le reste par l’émission d’actions et par endettement.

L’acquisition, destinée à renforcer Tenneco sur les marchés asiatiques à forte croissance, devrait être finalisée au second semestre de cette année.

Tenneco a précisé qu’il scinderait ensuite leurs activités combinées en deux entités distinctes qui seront introduites en Bourse au second semestre 2019, l’une consacrée aux pièces pour moteurs et l’autre aux autres équipements comme les suspensions et les amortisseurs.

Icahn, qui est lentement monté au capital de Federal Mogul pendant près de deux décennies, achetant d’abord des obligations convertibles pour un montant de 1,1 milliard de dollars en 2001, en a pris le contrôle en 2008. Il a racheté l’année dernière les 18% restants qu’il ne possédait pas encore et a alors retiré la société de la cote.

Icahn Enterprises a pour habitude de racheter des actifs sous-évalués, d’améliorer leurs activités puis de les vendre en réalisant une plus-value.

“Nous avons l’intention d’être à l’avenir un actionnaire important de Tenneco”, a déclaré Icahn dans un communiqué.

Federal Mogul possède plusieurs marques, parmi lesquelles Champion, Wagner et Goetze.

Ce rachat devrait générer 200 millions de dollars de bénéfices annuels et 250 millions de dollars de trésorerie.

Tenneco, basé à Lake Forest, dans l’Illinois, fabrique notamment des convertisseurs catalytiques, des filtres à particules diesel et des amortisseurs. Le groupe compte parmi ses clients Caterpillar, Harley-Davidson et Ford Motor. Il pourra maintenant y ajouter Cummins et Jaguar.