Dongfeng entend acquérir du savoir faire dans les transmissions grâce à la joint-venture qu'il vient de constituer avec Getrag.Le constructeur chinois Dongfeng poursuit son offensive pour acquérir du savoir technologique qui lui permettra, à terme, de développer ses propres modèles sur le marché chinois.

Il vient ainsi de constituer une joint-venture avec l’équipementier allemand Getrag. Cette coentreprise, baptisée Dongfeng Getrag Transmission (DGT), sera détenue à parts égales par Dongfeng et Getrag.


DGT développera et produira des systèmes de transmission pour les véhicules particuliers et utilitaires de Dongfeng. Elle s’appuiera sur un nouveau centre d’ingénierie et un nouveau site de production dont l’activité devrait démarrer en 2015.


Le premier produit à sortir des chaînes de DGT sera une transmission à double embrayage six vitesses, réservée au marché chinois.


Selon l’équipementier « cette transmission combine la commodité d'une boîte automatique conventionnelle avec les caractéristiques de réponse directe et le degré élevé d'efficacité d'une transmission manuelle, tout en permettant une réduction significative de la consommation de carburant et des émissions de CO2.»


Dongfeng va par ailleurs prendre le contrôle du centre de recherche suédois, T Engineering, notamment spécialisé dans les motorisations pour moteurs hybrides et électriques (voir article).