« Le groupe a réalisé, et de loin, le plus gros investissement de son histoire ». C'est en ces termes que Yann Delieuvin, directeur général de l’entité familiale, désigne le « Fréjus Village Auto », qui accueille depuis peu les marques Nissan, Infiniti, Volvo, Alpine.

Entre 12 et 13 millions d'euros investis


Delieuvin Fréjus
Yann Delieuvin, directeur général du groupe Delieuvin
Les locaux, dans lesquels l’opérateur a choisi de s’installer, ont été achetés à Jean Pierre Vissuzaine. Ce dernier les a loués jusqu’en 2016 au groupe JPV (dont il fût le créateur avant de le céder au groupe Aubery), qui a quitté les lieux en question pour s’installer sur un nouveau site à quelques kilomètres de là.

C’est le 25 avril 2017 que la vente définitive est intervenue et que les travaux visant à répondre aux normes des constructeurs ont pu commencer. Pour mener à bien cette opération, ce sont « entre 12 et 13 millions d'euros qui ont été investis par la division immobilière du groupe, qui loue les locaux à la branche automobile », explique Yann Delieuvin.

De JPV à FVA


Delieuvin
Dominique Brénac, directeur général pour les marques Nissan, Infiniti, Volvo et Occazur (label occasion du groupe)
Le bâtiment, situé à quelques mètres d'un Décathlon très fréquenté, constitue un lieu emblématique tant par son esthétisme que par sa situation ou son histoire, intimement liée à la distribution automobile à Fréjus. Comme l’explique Dominique Brénac, directeur général pour les marques Nissan, Infiniti, Volvo et Occazur (label occasion du groupe), « nous avons encore des clients de JPV qui viennent chez nous et demandent où sont BMW, Mini, Kia ou Toyota. Nous leur indiquons la nouvelle adresse sans aucun problème. » Il est donc nécessaire de mettre en place un plan de communication efficace visant à faire connaître le nom « Fréjus Village Auto », et ainsi créer une rupture avec celui de JPV.

Sur un terrain de 11 000 mètres carrés, les clients trouveront les marques Volvo, Nissan, Infiniti et Alpine, qui disposeront, respectivement de 720, 800, 533 et 267 mètres carrés pour la vente de voitures neuves. « Nous ferons bientôt un lancement global pour l’ensemble de nos marques à travers le nom Fréjus Village Auto afin que les clients commencent à s’habituer à cette enseigne ». En attendant, l’après-vente Volvo est ouverte depuis le 1er juillet et dispose d’un grand atelier. Nissan accueille ses clients depuis le 15 septembre et Infiniti depuis le 25. Volvo et Alpine ouvriront durant la deuxième quinzaine d’octobre.

Le groupe Delieuvin fait partie des 13 opérateurs privés sélectionnés par Renault pour représenter la marque Alpine. Dans le Sud-Est, il sera entouré des points de vente de Marseille et Nice, animés par Renault Retail Group.

Des objectifs revus à la hausse

 

Delieuvin Fréjus
Le groupe Delieuvin vise une centaine de ventes avec Volvo
Avec un tel investissement, le groupe familial se fixe naturellement des objectifs élevés. Ainsi, l’ambition affichée est de passer de 350 à 600 Nissan neuves, de commercialiser 150 voitures avec Infiniti sur les départements du Var et des Alpes-Maritimes (il n’y plus de concession à Cannes mais il existe deux points relais à Toulon et Nice) et une centaine de Volvo (sur la zone Est du Var).

En parallèle de l’activité VN, celle liée aux voitures d’occasion devrait connaître un fort essor en raison de la disponibilité d’espaces de stockages plus important sur le nouveau site. Une politique identique chez chacune des marques a été adoptée : les voitures de moins de 36 mois ou 60 000 km restent sur place pour être commercialisées sous leur panneau respectif, celles affichant entre 36 000 et 120 000 km sont vendues par Occazur, afin de gérer directement une partie du business qui par le passé était confié aux marchands de VO.

Lancé il y a un an et demi de façon confidentielle pour « voir si on peut passer sur un marché de marchand », le label Occazur s’articule autour de trois niveaux : Access (petits prix), Classic (cœur du marché) et Premium. « A ce jour, nous alimentons notre marché VO à 100% grâce à nos reprises, mais pour les gammes Access et Premium, nous pourrions nous fournir ailleurs », précise Dominique Brénac, qui ajoute que le groupe devrait « passer rapidement de 20 VO par mois à 40 et viser les 60 à terme pour Occazur. »

Pour concrétiser ses ambitions tant en voitures neuves qu’en occasion, l’opérateur mise aussi sur ses collaborateurs et sur la création d’emplois. Au total, une quinzaine de personnes en plus ont été recrutées, dont 5 commerciaux et 5 personnes pour l’après-vente.

En 2016, le groupe Delieuvin (63e de notre Top 100) a représenté un chiffre d'affaires de 188M€ et commercialisé 6 809 VN et 4 955 VO.