L’édition 2018 du Mondial de l’automobile semble se réduire comme peau de chagrin au fil des semaines.

La marque Volkswagen (6,3% du marché français) avait annoncé le 16 mai qu'elle n'y aurait pas de stand.
Elle suit en cela d’autres grands absents : Ford (4,3%), Opel (3,3%), Nissan (3%), Infiniti (0,1%) Volvo (0,8%) et Mazda (0,5%). Opel et Nissan sont pourtant dans le giron de constructeurs français, partenaires historiques du Mondial.

Et voici que FCA (et l'ensemble de ses marques Fiat, Abarth, Jeep et Alfa Romeo qui totalisent 4,6% du marché français), renonce à son tour à participer au Mondial.

Les absents de l'édition 2018 représenteront ainsi près du quart du marché automobile français.

Un outil de communication comme un autre


"Les salons internationaux font désormais partie de la stratégie globale mise en place pour les lancements produits, c'est un outil de communication comme d'autres événements. A chaque salon, il y a une étude qui est faite d'un point de vue à la fois business, communication, investissement, pour savoir si ça s'intègre dans la stratégie", explique-t-on chez FCA France.

Le Mondial de l'auto cette année "n'apportait pas toutes les réponses que l'on souhaitait dans le cadre de cette stratégie", mais "ce n'est pas une décision définitive", a-t-on précisé de même source.

Le groupe a rappelé qu'il n'était pas présent non plus l'an dernier au salon de l'auto de Francfort, même s'il a participé cette année à celui de Genève.

Un Mondial 2018 rénové


Face aux difficultés qui touchent tous les salons, le Mondial de Paris, qui fêtera en octobre ses 120 ans, a engagé un renouvellement important en s'ouvrant aux services de mobilité et aux nouvelles technologies qui bouleversent l'industrie automobile.

Il accueillera cette année le Mondial de la moto, renouant avec une tradition d'exposition des deux roues qui remonte à ses origines. Il lancera parallèlement un nouvel événement grand public, le Mondial de la mobilité, sur le thème des services et des véhicules partagés.

Il organise aussi un nouveau salon professionnel, Mondial.Tech, dédié aux nouvelles technologies pour l'automobile. Ainsi, il accueillera pour la première fois la déclinaison française du salon d'électronique grand public CES de Las Vegas.