Représentant historique de Toyota dans le Nord de la France, le groupe FG Automobiles fait partie de ces opérateurs, de plus en plus rares, qui font encore honneur au monomarquisme (il ne distribue pas Lexus). Une stratégie qui sied bien d’ailleurs à la marque nippone. Deux ans après avoir repris le panneau Toyota au groupe Lempereur sur les villes de Lens et Béthune, l’entité dirigée par Frédéric Grosso vient d’ouvrir sa nouvelle concession au sein du parc d’activités du Moulin, à Béthune. Depuis 2016, la marque était distribuée dans un bâtiment provisoire dans la commune voisine de Sailly-Labourse.

En 2018, pour la première année pleine, le groupe Grosso vise un volume de 350 VN et 250 VO dans sa nouvelle affaire, soit 100 unités supplémentaires pour chacune des deux activités par rapport à l’exercice 2017. Egalement implanté sur les villes de Douai, Arras et Cambrai, l’opérateur vise un volume de 1 800 VN et 1 800 VO cette année et anticipe un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros. En 2018, il espère aller chercher les 2 000 VN en surfant sur une marque qui a actuellement le vent en poupe en France.

« L’hybride est actuellement en train de se démocratiser et nous touchons désormais des automobilistes qui étaient jusqu’ici peu sensibles à cette technologie, et qui apprennent à mieux connaître la marque Toyota, explique Frédéric Grosso. Sur des produits comme la Yaris, l’Auris, voire le RAV4, ce sont presque neuf modèles vendus sur 10 qui sont équipés d’un moteur hybride. Nous faisons également de la conquête avec le CH-R et profitons de la formule de financement pack Relax, qui propose des loyers très agressifs et avec lequel nous avons un taux de renouvellement très fort ». Le dirigeant revendique un taux de pénétration de 40 % avec le pack Relax.