« Si nous ne voulons pas rester bloqué dans notre développement, nous devons aller voir à l’étranger », soulève Ludovic Garcia, dirigeant du groupe LG Automobiles, qui distribue les marques Mercedes-Benz (VP, VUL et VI) et Jeep dans le Sud-Ouest. Le territoire hexagonal est pourtant vaste mais les opérateurs français n’ont plus peur de franchir les frontières pour saisir les opportunités. Celles-ci ne manquent pas dans le réseau de la marque Mercedes-Benz, qui a commencé à céder il y a trois ans certaines de ses filiales en Allemagne, au Royaume-Uni, en France ou en Belgique. L’été dernier, le constructeur allemand a mis en vente pas moins de dix de ses filiales en Belgique et au Luxembourg. Ludovic Garcia s’était notamment positionné pour reprendre une concession Mercedes-Benz à Bruxelles. L’opérateur faisait également partie des candidats pour la reprise des filiales de Lyon et de Nice-Cannes, rachetées respectivement par Chopard-Lallier et Bymycar. En revanche, celle de Bordeaux n’est pas à vendre.

« Si nous restons dans la même marque, ce n’est pas beaucoup plus compliqué de se développer à l’étranger, même si les discussions n’ont plus lieu avec la France mais avec Stuttgart. De plus, je pense qu’il est intellectuellement intéressant d’aller dans d’autres pays, juge Ludovic Garcia, qui cible la Belgique mais aussi l’Espagne ou la Suisse. En revanche, il ne faut pas arriver en conquistador et imposer ses propres équipes. D’ailleurs, même en France, cela ne marche pas comme cela. Il faut s’appuyer sur des gens qui connaissent le marché local ».

Un résultat de 3,5 % en 2017


Le groupe LG Automobiles va finaliser dans les prochaines semaines le rachat des concessions Mercedes-Benz de Toulouse, Muret (31), Albi et Castres (81) détenues par Francis Pautric. Cette plaque, qui représente un volume de 1 500 VN et un chiffre d’affaires situé entre 90 et 100M€, devrait permettre au groupe d’intégrer le top 50 des plus gros distributeurs en France. En 2017, l’opérateur a commercialisé 1 400 voitures neuves, dont 1 104 Mercedes-Benz (pour un contrat de 935), 247 Jeep (contrat de 230) et environ 2 600 véhicules d’occasion (particuliers et marchands). Le chiffre d’affaires du groupe s’est élevé à 130M€ et son résultat a atteint 3,5 %. Le groupe a notamment profité de la première année pleine de son SUV GLC. « Nous captons des nouveaux clients, qui viennent des marques généralistes, auxquels nous ne nous attendions pas », observe Ludovic Garcia.

Un « centre de vie premium » à Perpignan


Le dirigeant mise sur sa nouvelle concession Mercedes-Benz de Perpignan, ouverte mi-novembre dans une zone davantage propice à la vente de premium, pour accroître son volume de vente en 2018. Le groupe va surtout inaugurer au deuxième trimestre 2018 son projet inédit de « centre de vie premium »,huit enseignes viendront cohabiter au cœur de la concession. Le salon de coiffure et la salle de sport sont déjà opérationnels et une crèche, une banque, un spécialiste de l’aménagement de cuisines, un institut de beauté et un restaurateur viendront s’ajouter dans les prochaines semaines. « Il s’agit d’enseignes déjà présentes localement, qui ont donc leur clientèle, et qui ont compris notre démarche », note Lionel Galichet, directeur expérience client. Au total, le groupe a investi 11 millions d’euros dans ce projet.