Après la prise de participation du groupe Bernard dans le groupe Tenedor, et celle du groupe Faurie au sein du groupe Gibaud, l’Autorité de la concurrence rapporte une nouvelle opération d'envergure.

La holding François Mary et la société Tuppin automobiles ont signé en date du 9 février 2018 « un protocole de prise de contrôle de l'ensemble des sociétés d'exploitation détenues par la société Tuppin Automobiles par l'intermédiaire de la holding Tuppin-Mary, contrôlée à 50 % par la holding François Mary et à 50 % par la SA Tuppin automobiles »

Concrètement, le groupe Mary acquiert 50 % des activités du groupe Tuppin.

« Nous avons noué une vielle amitié avec le groupe Tuppin. David Tuppin a fait le choix d'ouvrir son capital et il s'est tourné vers nous », explique François Mary, qui ne prévoit pas de reprendre l'intégralité du groupe Tuppin dans les prochaines années (à l'image des groupes Bernard et Faurie, cités plus haut).

Cette prise de contrôle sera effective au plus tard début avril 2018 au bénéfice de la nouvelle holding. « Elle permettra un développement des deux groupes par l'amélioration des synergies, des procédures et du back-office », complète l’Autorité de la concurrence.


650M€ de chiffre d'affaires



Les groupes Mary (34e de notre dernier top 100) et Tuppin (46e) ont pour point commun d’être des représentants importants et historiques du réseau Peugeot. L’entité dirigée par François Mary distribue également Citroën et DS, tandis que David Tuppin commercialise les marques Citroën, Skoda, Hyundai et Isuzu.

Les deux groupes opèrent sur deux territoires qui se complètent parfaitement, à savoir la Normandie pour le groupe Mary (Calvados, Manche et Orne), plus des sites en Eure-et-Loir et dans la Sarthe, et les Hauts-de-France pour le second (Pas-de-Calais, Somme, Aisne, Oise).

En 2017, le groupe Mary a représenté un chiffre d’affaires de 380M€ (11 500 VN) et le groupe Tuppin 269M€ (6 828 VN en 2016). Ce nouvel ensemble, qui s'appellera Tuppin-Mary, pèsera un chiffre d’affaires d’environ 650M€.