Alors qu’il s’apprête à finaliser la reprise des sites Nissan de Montpellier, Nîmes et Arles, le groupe Maurin travaille sur un autre dossier. En effet, selon l’Autorité de la concurrence, l’opérateur envisage de « prendre le contrôle exclusif de la société SAS Holding DPL et des sociétés concessionnaires Renault et Dacia Garage du Centre, SNCA, DPL Briard automobile et DPL Automobile ».

L’opération, qui devrait être actée au 1er juin 2018, porte sur la reprise des sites Renault et Dacia de Provins, Avon, Montereau Fault Yonne et Saint-Pierre les Nemours (77). Elles représentent un volume d’environ 1 700 VN. En revanche, les affaires Honda de Mareuil-les-Meaux et de Vert-Saint-Denis ainsi que le site Fiat Alfa de Vert-St-Denis du groupe DPL ne sont pas concernées.

En 2016, le groupe DPL, dirigé par Didier et Pascal Lévy, avait représenté un chiffre d’affaires de 88 millions d’euros et un volume de 3 100 VN et 2 400 VO.

Ces acquisitions vont non seulement permettre au groupe Maurin de se développer en Île-de-France mais également de rentrer dans le réseau Renault. L’opérateur, qui représente 19 marques en France, n’avait pas de marques françaises dans son portefeuille.

Avec la reprise des concessions Renault et Dacia ainsi que Nissan, le groupe Maurin devrait augmenter son volume de vente de près de 15%.