Deux mois seulement après une prise de participation majoritaire dans la plateforme d’autopartage Sharoo, le groupe suisse Amag annonce cette fois-ci un projet dans le véhicule autonome. L’importateur des marques du groupe Volkswagen a conclu un accord avec la start-up allemande Kopernikus. Ce nouveau développement confirme l’ambition du groupe « de se repositionner sur des segments clés afin de répondre au mieux aux besoins sur le marché de la mobilité, dont l’évolution est très rapide ».

Kopernikus étudie pour le compte d’Amag comment concevoir en toute sécurité l’avenir des voitures autonomes en Suisse. Dans ce cadre, la start-up se met en réseau avec une sélection de start-ups de la Silicon Valley. « L’objectif est d’équiper d’un intergiciel (« middleware») les véhicules qui ne sont pas prévus pour la conduite autonome. Ces solutions de conduite automatique, développées dans la Silicon Valley, doivent être adaptées pour la Suisse pour répondre aux exigences locales en matière de sécurité et aux besoins des clients suisses », explique le groupe Amag dans un communiqué.