Le groupe Volkswagen va mieux que prévu. Il a annoncé un bénéfice d‘exploitation largement supérieur aux attentes au troisième trimestre, grâce notamment aux économies réalisées par son pôle automobile.

Deux ans après l’éclatement du scandale des émissions polluantes, le constructeur investit des milliards d‘euros pour se repositionner sur le marché, en se recentrant sur les voitures électriques tout en développant ce qu‘il appelle les “services de mobilité numérique” pour ceux qui ne souhaitent pas posséder de voiture.

“Les résultats des neuf premiers mois nous rendent plutôt optimistes pour l‘ensemble de l‘année”, a dit le directeur financier Frank Witter. “C‘est une base solide sur laquelle nous pouvons construire.”


Le bénéfice d‘exploitation du troisième trimestre a augmenté de 15% à 4,31 milliards d‘euros contre 3,75 milliards un an auparavant, dépassant les prévisions.

Le dieselgate pèse toujours


VW a passé 2,6 milliards d‘euros de provisions sur les comptes du troisième trimestre pour réparer les moteurs diesel aux Etats-Unis, confirmant ainsi une annonce du mois dernier selon laquelle le constructeur portera les provisions totales dans le cadre du “Dieselgate” à 25,1 milliards d‘euros.

Le groupe de Wolfsburg projette dorénavant une marge d‘exploitation légèrement supérieure à 7,0%.

Ses résultats ont bénéficié de l’accord de réduction des coûts conclu l‘an dernier avec ses syndicats, ainsi que d‘un marché automobile en croissance.

Faible rentabilité pour la marque Volkswagen


Au troisième trimestre, les livraisons de la marque Volkswagen ont augmenté de 7,3% grâce à une forte demande en Chine, aux Etats-Unis et en Amérique du Sud, et au succès du SUV Tiguan, près de trois fois plus que le rythme de croissance de 2,7% des ventes globales.

La marque Volkswagen veut améliorer sa marge opérationnelle pour la porter à un minimum de 4% d‘ici 2020 et 6% d‘ici 2025 contre 1,8% aujourd‘hui.

Le chiffre d‘affaires annuel pourrait dépasser celui de 217,3 milliards d‘euros de 2016 de plus de 4%, a ajouté Volkswagen, confirmant ainsi son précédent objectif. Sur neuf mois, le CA a augmenté de 6,8% à 170,9 milliards d‘euros.

De multiples procès à venir


Le groupe Volkswagen est toujours confronté à une avalanche de procès de la part de ses clients, de ses actionnaires et des autorités de régulation autour du scandale du “Dieselgate” et joue son avenir sur un programme coûteux de développement de voitures électriques.

Par ailleurs, avec Daimler et BMW, VW est aussi la cible d‘enquêtes des autorités antitrust européennes et allemandes sur des soupçons d‘entente sur le diesel.