Le groupe Volkswagen qui a été détrôné par Renault-Nissan comme premier constructeur mondial au premier semestre de 2017, commence bien le second semestre avec 820 900 véhicules livrés en juillet, soit une augmentation de 4,3%.

Au cumul des 7 mois, il a livré plus de 5,98 millions de véhicules aux clients (+1,3 pour cent).

"Le Groupe Volkswagen et ses marques ont connu un début solide pour le deuxième semestre. Le développement est surtout venu des régions de l'Amérique du Sud et de l'Asie-Pacifique", a commenté Fred Kappler, responsable des ventes du groupe Volkswagen.»

Ventes par régions



Ventes par marques


De janvier à juillet, 2,6 millions (+3,2%) de nouveaux véhicules ont été livrés en Europe, dont 328 900 (+1,6%) livrés en juillet. Les livraisons en Europe occidentale en juillet se sont stabilisées à 271 600 véhicules (+ 0,5%), même si le marché allemand a enregistré une baisse par rapport à l'année précédente, avec 97 500 unités (-5,9%) livrés aux clients.

En Europe Centrale et Orientale, les livraisons ont augmenté de 7,0% en juillet pour atteindre 57 300 unités. Les facteurs de croissance dans cette région étaient la Russie (+17,4%) et la Pologne.

Baisse aux Etats-Unis, progression en Chine


En juillet, 82 700 nouveaux véhicules (+1,5%) ont été livrés aux clients dans la région nord-américaine. Alors que les livraisons aux États-Unis ont diminué de 2,4%, il y a eu une augmentation significative au Canada. 44 000 véhicules ont été livrés en Amérique du Sud en juillet, soit une hausse de 18,3%. Cette tendance positive provient principalement du Brésil (+7,3%) et de l'Argentine.


Dans la région Asie-Pacifique, 332 800 véhicules (+ 6,9%) ont été livrés à des clients sur le mois de juillet, dont 309 100 (+8,1%) unités livrés aux clients en Chine. Le faible premier trimestre a continué d'avoir une incidence sur les livraisons cumulatives pour la période de janvier à juillet. 2,14 millions de véhicules (-0,6%) ont été livrés aux clients chinois au cours des sept premiers mois.