Le groupe IDLP, dirigé par Patrice et Fabrice Godefroy, n’en finit plus de bouger depuis deux ans. Après avoir acté le 31 mars 2016 son retrait du groupement Precisium, le distributeur de pièces annonçait dans la foulée la création de l’entité indépendante Alternative Autoparts, au côté de la société ATAC, et rejoignait le groupement Autolia Group (aux côtés d’Agra, Flauraud, TF et TVI). Finalement, il n’y sera resté qu’un an et demi. Alternative Autoparts a en effet décidé de se rapprocher de Nexus Automotive, entité dirigée pas Gaël Escribe. Les deux acteurs ont annoncé leur partenariat le 1er janvier 2018.

« Nous sommes convaincus que ce partenariat avec Nexus sera un véritable accélérateur de croissance qui offrira à nos adhérents des solutions qui leur permettront de devenir les acteurs majeurs de demain », entrevoit Fabrice Godefroy.

« Nexus était sans aucun doute le groupement international à privilégier. Nous sommes impatients d’une part de renforcer notre rôle en France et d’acquérir une dimension internationale et d’autre part de pouvoir apporter notre savoir-faire et notre valeur ajoutée au sein d’un groupement mondial qui dessine dès à présent le futur de l’après-vente automobile », complète Patrice Godefroy.

Alternative Autoparts rassemble dans toute la France 28 adhérents distributeurs de pièces détachées automobiles, 67 points de vente, 13 relais techniques spécialisés dans la gestion moteur et 70 garages sous le réseau Technicar Services. Le groupement dispose d’une plateforme nationale à Fresnes, en région parisienne, de 4 entrepôts logistiques régionaux et affiche un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros. 

Avec ce rapprochement, Nexus Automotive poursuit son développement sur le marché hexagonal, où il rassemble les groupes ID Rechange, Aniel, Apprau, Speedy et donc Alternative Autoparts.