La chute se poursuit. Les ventes de voitures neuves au Royaume-Uni ont reculé de 6,3% à 163 615 unités en janvier 2018, poursuivant leur repli de l'an dernier.

Il s'agit du dixième mois consécutif de baisse pour le marché britannique qui avait reculé de 5,4% sur l'ensemble de 2017.

En janvier, les ventes de véhicules diesel ont chuté de 25,6%.

"Le fort et persistant recul dans les immatriculations de voitures diesel est inquiétant, en particulier depuis qu'il est prouvé que les consommateurs et entreprises n'évoluent pas vers des technologies alternatives mais gardent leurs vieilles voitures", explique Mike Hawes, directeur général de la SMMT (syndicat des professionnels de l’automobile).

L'industrie automobile britannique trop axée sur le diesel


Le SMMT rappelle en outre que deux voitures sur cinq qui sortent des lignes de production britanniques sont diesel, ainsi qu'un million de moteurs produits.

En dehors du diesel, les ventes de voitures essence ont progressé de 8,5% et celles des véhicules hybrides et électriques ont bondi de 23,9%.

Tous types de véhicules confondus, les ventes ont baissé tant du côté des particuliers (-9,5) que des véhicules d'entreprises (-1,8%).

En janvier, le véhicule le plus vendu a été la Ford Fiesta, suivie de la Golf de Volkswagen, la Ford Focus et la Nissan Qashqai.