C’est un léger accident, comme le marché de l’occasion n’en a pas beaucoup connu cette année. Malgré un jour ouvré supplémentaire, les immatriculations de véhicules d’occasion particuliers ont reculé de 8,7 % en novembre, à 428 822 unités. Dans le même temps, celles de véhicules neufs ont grimpé de 10,3 %. Il s’est immatriculé 2,4 VO pour 1 VN sur ce dernier mois, contre un ratio de 2,8 VO pour 1 VN sur l’ensemble de l’exercice 2017.
Les marques françaises ont accusé un repli de 10,3 %, tandis que le recul s’établit à -6,7 % pour les marques importées. Seules deux d’entre elles n’ont pas sombré sur ce mois : Dacia (+9,4 %) et Kia (+3,6 %).

Tous les segments de marché ont vu rouge en novembre. Avec 38 354 immatriculations, celui des VO de moins de 1 an a reculé de 4,2 %. La tranche des produits âgés de 1 à 2 ans a enregistré une baisse de 4,8 %. Les plus fortes chutes proviennent du marché des VO âgés de 4 à 5 ans (-13,6 %) et de celui des produits âgés de 5 à 6 ans (-15,6 %).

Sur onze mois, il s’est immatriculé 5 271 439 véhicules d’occasion en France, soit une progression de 2,1 % par rapport à la même période de l’an passé. Le marché reste porté par le segment des produits de moins de 1 an (+11,8 %) et la tranche des VO de 1 à 2 ans (+ 9%). En 2017, il devrait vraisemblablement dépasser les 5,7 millions d’unités et établir un nouveau record.

-Retrouvez les statistiques du marché VPO en novembre 2017 en cliquant sur le lien ci-dessous