Pour la deuxième fois en 2017, les immatriculations de véhicules d’occasion ont dépassé la barre des 500 000 unités sur un mois. Avec un total de 519 070 VO immatriculés en juin (529 104 en mars), le marché de la seconde main hexagonal a enregistré une progression de 2,6 % par rapport au même mois l’an passé. Les marques importées ont une nouvelle fois donné le ton (+4,9 %), tandis que les marques françaises sont restées plus discrètes (+0,7%). Citroën et Peugeot ont vu leurs immatriculations grimper respectivement de 3,7 % et 2,1 %, tandis que celles de Renault ont reculé de 2,4 %. Du côté des marques importées, deux marques ont affiché des croissances à deux chiffres sur ce sixième mois : Dacia (+13,5 %) et Kia (+13 %).

Le segment des véhicules âgés de moins d’1 an continue de tirer le marché vers le haut avec une progression de 14,2 % en juin, à 41 531 immatriculations. Un dynamisme qui reste étroitement lié à l’augmentation des ventes de VN aux loueurs de courte durée et des VD. Citroën a enregistré un bond de 30,4 % en juin sur ce marché, Peugeot et Renault ont vu leurs immatriculations progresser respectivement de 11,5 % et 11 %. En revanche, celles de DS ont plongé : -37,5 %. Du côté des marques importées, plusieurs marques d’entre elles se sont illustrées : BMW (+23 %), Fiat (+25,7 %), Hyundai (+29%), Seat (+27 %) et surtout Volkswagen (+41,1 %).

Le « vrai VO » reste stable


Tirée par les marques françaises (+9,8 %), la tranche des produits âgés de 1 à 2 ans confirme également ses bonnes dispositions : +7,8 %, à 37 365 unités. Le marché des «vrais VO», âgés de 2 à 4 ans, est resté à l’équilibre en juin avec une variation positive de 0,8 %, à 59 160 immatriculations. Avec un total de 352 352 unités, le segment des véhicules âgés de plus de 5 ans a affiché une hausse de 2,1 %, et représenté 67,8 % du marché de la seconde main.

Sur le premier semestre 2017, il s’est immatriculé 2 910 909 véhicules d’occasion, soit une hausse de 1,5 % par rapport à la même période de l’an passé. A mi-parcours, l’exercice 2017 a cumulé 44 000 immatriculations de plus que l’an passé. Le record de 2016 pourrait donc tomber dès cette année. Le segment des VO de moins d’1 an affiche une progression de 12,8 % sur la période, à 262 293 unités. Citroën affiche l’une des plus fortes croissances sur ce segment (+29,1 %), avec Fiat (+29,9 %), Hyundai (+47 %), Kia (+27,7 %) et Suzuki (+26,1 %).

Le VUO en recul


La tranche des VO âgés de 1 à 5 ans accuse en revanche un repli de de 0,8 %, à 686 180 unités, à cause notamment des marques françaises (-2,6 %). Avec un total de 1 962 436 VO immatriculés, le segment des produits âgés de 5 ans et plus enregistre, lui, une hausse de 1 % depuis janvier.

Enfin, le marché des véhicules utilitaires d’occasion a subi un repli de 1,9 % en juin 2017, à 72 288 unités. Sur six mois, il s’est immatriculé 419 224 VUO en France, soit une légère baisse de 0,6 %.

-Retrouvez en cliquant sur le lien ci-dessous les immatriculations de VPO par marque sur six mois