Elu "Disrupteur de l'année" par le CNET américain, Hakan Samuelsson ne cache pas sa satisfaction : "Je suis fier de recevoir cette distinction qui vient notamment récompenser l'engagement de Volvo dans la mobilité vertueuse. En effet, dès 2019, il n'y aura plus de lancement de nouveau modèle Volvo sans qu'il soit accompagné d'une version électrifiée. Notre offre d'abonnement Care by Volvo est aussi novatrice, au même titre que nos nouveaux services de connectivité. Et vous n'avez pas encore tout vu !".

On peut rappeler qu'à la fin de l'année 2017, Hakan Samuelsson avait obtenu le prestigieux "Golden Steering Wheel Award" en Allemagne, pour avoir réussi le tour de force de relancer les ventes d’une marque en perte de vitesse il y a quelques années, mais plus encore pour avoir réussi l’intégration de ce symbole scandinave au sein du groupe chinois Geely. Il était aussi le patron automobile le plus populaire en 2017 dans l'étude de la plateforme d'analyse de données Owler, devant Jacques Aschenbroich, président directeur général de Valeo. 

Simultanément, l'usine de moteurs de Volvo à Skövde, en Suède, est la première du groupe à afficher un bilan environnemental neutre au titre de l'exercice 2017, notamment grâce au recours intensif aux énergies renouvelables, dont la biomasse. Stuart Templar, directeur du développement durable de Volvo, a rappelé que "l'objectif est d'être neutre à l'échelle du groupe entier en 2025".