« Je préfère être honnête, j’ai du caractère », « nous recherchons uniquement des postes d’encadrement », « Je vous rappelle très vite », « déposez votre CV s’il-vous-plaît »… Les échanges fusaient de part et d’autres des allées du siège parisien d’Autorecrute.com, filiale du groupe Argus.

Les stands de nombreux exposants n'ont pas désempli

Le 11 mars 2014 s’y déroulait, en effet, la première édition du Salon de l’emploi auto sur plus de 500 m2 dédiés. Enfin, clamaient surtout la trentaine d'exposants et nombre de visiteurs parmi les 600 candidats ayant fait le déplacement, un  salon dédié à un secteur aux contours et aux métiers aussi divers que spécifiques.

Un tour d’horizon des stands suffisait, effectivement, à appréhender la richesse de la filière. Pêle-mêle : Feu Vert, Parcours, Renault Retail Group, les groupes de distribution Parot/Horizon/Convenant/Chapat/Faurie/Chabot, SIM Interim, Via Automobile, ALD Automotive, Ecodime, L.E.A. Partners, Care Consulting, Norauto, BMW Distribution, Carglass, le centre de formation pour apprenti le CFI, Assistra, Pôle Emploi, CPM France, Würth France, Audatex et GNFA.

Chacun proposait un large volant de postes à pouvoir de technicien automobile à conseiller de vente en passant responsable administratif ou chef d’atelier. De quoi faire le bonheur de Benoît Michel, actuellement en recherche d’emploi depuis octobr e. Sa palette de compétences (expertise, formation technique, après-vente, conseil client…) est telle que ce quadragénaire basé dans l’Ain (02) a retenu l’attention de nombreux exposants. « Aujourd’hui, les offres en région se tarissent et un rendez-vous national comme ce salon dédié est fort utile, confie-t-il, c’est très complémentaire à la chasse de tête. J’avais fait un ciblage avant de venir afin de m’entretenir avec ALD Automotive et les enseignes de centre-auto ».

 Avec 310 établissements en France  et 4 450 collaborateurs aux couleurs de l’enseigne, Feu Vert attendait en effet les candidats de pied ferme. « Il y a une très forte affluence, témoigne Stéphane Zanellan responsable ressources humaines de Feu vert (sur la photo), et surtout des gens qualifiés, présélectionnés aux profils très intéressants. Nous recherchons des commerciaux et des techniciens pour notre réseau et avons de quoi l’alimenter avec beaucoup de CV provenant d’ex-salariés de concessions. Nous en recontacterons une grande partie ».

Une prochaine édition dès octobre


 Autre domaine mais enthousiasme similaire chez Via Automobile qui compte 32 adhérents à son concept de vente de véhicules d’occasion et en vise 50 d’ici à la fin de l’année. « On structure une équipe de développeurs régionaux qui s’occupent de l’animation et du développement en local. On aspire à avoir une dizaine de représentants régionaux. Ensuite, ce salon nous permet de trouver des employés pour nos ‘franchisés’ », déclare Laurent Cohen, codirigeant de Via Automobile qui a pris 18 rendez-vous sur le salon en plus de quelques échanges spontanés. « Comme nous cherchons des profils automobiles, c’est l’endroit idéal pour nouer des contacts de qualité », ajoute-t-il.

Représentant Ford, Mazda, BMW et Mini dans le sud-ouest, le groupe Parot qui a aussi une activité camion cherchait précisément des mécaniciens et un responsable administratif et financier. A ses côtés, le stand de Renault Retail  Group ne désemplissait pas. « Nous visons plutôt le recrutement de nos futurs cadres commerciaux et chefs d’atelier", mentionne Christophe Marié pour qui un dossier sur quatre devrait aboutir. « Je suis étonnée du nombre de jeunes de 25 et 30 ans qui n’ont eu que des expériences en CDD ou en Interim. A l’heure du déjeuner, nous avions déjà 50 CV dans la pile ! », complète Corinne Foubert, gestionnaire RH de RRG (sur la photo). Le groupe multimarque Faurie basé dans le sud-ouest à travers 15 concessions rassemblait aussi à la même heure une 20ène de curriculums. « Les gens ne sont pas encore assez mobiles », regrettent seulement Amandine Reville, chargée de recrutement du distributeur.

 Chez Horizon, important concessionnaire BMW, 6 postes étaient à pouvoir et 25 % le seront à l'issue de la journée. "On a reçu énormement de monde, certains profils atypiques qu'il faudra étudier et nous regrettons de ne pas avoir trouvé d'hôtesse d'accueil!", témoigne Alexandre Montfort, directeur après-vente du groupe. Les femmes, une fois de plus, n'étaient pas forcément au rendez-vous, mais très attendues...

 Le visitorat était cependant aussi ciblé qu’éclectique à l’image du jeune Aeassane Dia Arro, peu qualifié avec son niveau 6ème qui cherchait un poste de préparateur après une première expérience dans l’univers du transport et François Marere titulaire d'un bac + 5 assorti de 15 ans d’expérience chez un financeur automobile indépendant. « C’est très plaisant de voir physiquement les gens à l’heure du tout numérique !, exprime ce dernier, à l’issue de mes prospections, je suis confiant ».

En marge, à l’espace coaching & photo, l'équipe d’Autorecrute Conseil a permis aux étudiants et futurs a pprentis d'approcher la variété de postes du secteur et de s'y préparer. "Nous sommes ravis du résultat car nous avons eu l'affluence attendue et de qualité, correspondant aux attentes des exposants qui ont apprécié la chaleur du lieu, très humain", déclare Bertrand Ricq, directeur d'Autorecrute.com. La prochaine édition aura lieu en octobre à raison de deux sessions annuelles.