Pour sa 88ème édition, le salon international de l’automobile de Genève a accueilli plus de 660000 visiteurs (- 4,5% vs 2017) en 11 jours d’exposition. « Nous sommes très satisfaits de ce résultat eu égard à la conjoncture économique peu enthousiasmante et à l’ambiance médiatique et politique souvent hostile à l’automobile », souligne Maurice Turrettini, président du salon de l’automobile de Genève. Avant l’événement, André Hefti, directeur général du salon, avançait : « La fréquentation annuelle du salon de Genève est toujours d’environ 700 000 visiteurs. Les gens font toujours le voyage de Saint-Gall jusqu’à l’autre bout de la Suisse pour visiter notre salon ». Et d’ajouter post-événement : « Nous sommes ravis de constater que contrairement à l’opinion relayée par la presse, le salon a la cote chez les jeunes. En effet, 30% des visiteurs ont entre 15 et 29 ans. Et s’il est vrai que ces jeunes s’informent sur les réseaux sociaux et en ligne, on peut en déduire que notre stratégique de communication digitale n’est pas seulement payante mais motive, en complément avec celle des exposants, à vivre le salon en live ». Rappelons que le salon de Genève n’avait enregistré qu’un nombre limité de défections d’exposants avec Cadillac, Chevrolet, Infiniti et surtout DS et Opel.

Les visiteurs sont à 80% dans la vie active (entre 19 et 64 ans) et ont à 38% déclaré vouloir acheter une voiture d'ici 2020. Un joli succès pour le Salon et des perspectives prometteuses pour l’industrie automobile en Suisse quand on déduit les visiteurs étrangers venus du monde entier (environ 50%) et qu’on met les 330000 visiteurs restant en adéquation avec les ventes de voitures neuves on Suisse qui ont atteint chaque année plus de 310000 unités depuis 2015.

Les organisateurs concluent en donnant rendez-vous pour le 89ème salon international de l’automobile, qui se tiendra du 7 au 17 mars 2019.