Le démarrage a été fastidieux, mais le véhicule 100% électrique commence à se voir un peu dans certaines agglomérations. En effet, le seuil des 100.000 véhicules 100% électriques immatriculés en France a été franchi, a annoncé l'Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere-France).

Depuis début 2017, le marché des voitures particulières et véhicules utilitaires électriques "affiche une forte progression (+24% avec près de 7.000 immatriculations)", s'est félicité l'association dans un communiqué.

Encore seulement 0,25% du parc automobile...


La ministre de l'Environnement Ségolène Royal avait déjà annoncé le 1er octobre que 100.000 véhicules électriques avaient été mis sur les routes en France, mais elle incluait dans le périmètre les voitures hybrides rechargeables, a relevé l'Avere-France.

Toute proportion gardée, les véhicules électriques restent quasi anecdotiques, environ 0,25% du parc total de voitures et d'utilitaires qui atteint 38 millions d'unités, selon les derniers chiffres en date du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

...mais quand même 1,43% des ventes de VN


Les ventes, elles aussi faibles par rapport au total, connaissent une nette progression depuis le début de l'année: 1,43% du marché du neuf en janvier et février contre 1,08% pendant tout 2016.

Très favorisées par l'Etat, avec un "superbonus" pouvant atteindre 10.000 euros pour la mise au rebut d'un vieux diesel, les voitures électriques bénéficient aussi d'un intérêt plus fort des consommateurs depuis l'apparition de nouveaux modèles à l'autonomie augmentée, comme la Zoé de Renault (plus de 70% du marché) qui promet désormais 300 km entre deux recharges en conditions réelles d'utilisation.