Le repli n’aura pas excédé le mois de février. En effet, les immatriculations de véhicules d’occasion ont retrouvé le chemin de la croissance en mars, en enregistrant une hausse de 4,5 %, à 529 104 unités. La progression s’élève à 3 % pour les marques françaises, et atteint 6,5 % pour les marques importées. Sur ce troisième mois, les performances les plus notables sont à mettre à l’actif de DS (+12,4 %), Dacia (+19,1 %), Hyundai (+18,3 %), Kia (+23,5 %), Suzuki et Toyota (+13,7 %).


Presque 10 % du marché pour le moins de 1 an



Le segment des VO de moins de 1 an n’en finit plus de grimper avec, cette fois-ci, un bond spectaculaire de 16,8 % par rapport au même mois de l’an passé, à 50 832 véhicules immatriculés. Il a représenté 9,6 % du marché en mars. Cette croissance résulte mathématiquement de la forte augmentation des VD immatriculés sur les derniers mois. Et comme ce canal a encore pesé 16,7 % des immatriculations en mars (30 % avec la LCD), le segment des VO récents devrait encore fortement augmenter dans les prochains mois. Sur ce marché, Hyundai (+77,6 %), Suzuki (+64,9 %), Kia (+36,3 %), BMW (+30,8 %), Fiat (+32,7%) ont affiché les hausses les plus conséquentes.

A noter que l’embellie touche également le marché des véhicules âgés de 1 à 2 ans, qui a enregistré une hausse de 10 % en mars, à 35 296 unités. Ces deux segments réunis ont représenté une immatriculation sur six en mars 2017.

Le « vrai VO » se reprend


En net repli en février (-7 %), le marché des produits âgés de 1 à 5 ans a renoué avec la croissance (+1,7 %), à 126 044 unités, porté par les marques importées (+4,2 %). Les marques françaises ont accusé un repli de 0,7 %, avec notamment une baisse de 5 % pour Citroën et de 5,3 % pour DS. Trois marques se sont particulièrement sur ce segment en mars : Mercedes-Benz (+20,5 %), Hyundai (+16,3 %) et Skoda (+18,7 %). La tranche des produits âgés de 2 à 4 ans a, elle aussi, repris du poils de la bête en mars en affichant une hausse de 2 %, à 61 089 immatriculations. Enfin, le marché des VO âgés de 5 ans et plus y est allé également de sa hausse de 4 % en mars, avec 352 228 immatriculations. Il a représenté 66,7 % des immatriculations sur ce mois.

+2,9 % sur trois mois


Sur le premier trimestre 2017, le marché de la seconde main hexagonal affiche une progression de 2,9 % par rapport à la même période de l’an passé, à 1 445 783 unités. Il est, pour l’instant, bien parti pour battre le record de 2016. Sur cette période, le segment des produits de moins de 1 an affiche un bond de 13,8 %.

Enfin, le marché français des véhicules utilitaires d’occasion (-5,1t) a enregistré une hausse plus modeste de 2,5 % en mars, à 77 561 immatriculations. Sur trois mois, il affiche une hausse de 1,2 %, avec 210 908 véhicules immatriculés.