Les salariés
Après une baisse du nombre de salariés entre 2011 et 2014, le redressement se poursuit dans le secteur automobile français. Déjà en hausse de 0,9% entre 2014 et 2015 (399 539 salariés), l’emploi a enregistré une progression de 0,8% entre 2015 et 2016, à 402 743 salariés (hors stations de lavage). La barre des 400 000 salariés n’avait pas été franchie depuis 2012 (405 127). Entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016, la branche a gagné 3 243 emplois. Dans son rapport de branche 2017, l’Association nationale pour la formation automobile (ANFA) relève que cette croissance a été tirée par les entreprises de la réparation automobile (+ 2,3%, à 107 884 salariés), les écoles de conduite (+ 3%) et le commerce de détail d’équipements automobiles (+ 2,5%). En revanche, les entreprises du commerce de voitures légères, qui concentrent le gros des salariés, continuent de perdre des emplois (– 0,4%, 148 607). En 2016, 46% des entreprises de ce secteur se composaient de 50 salariés et plus, et 32% en comptaient entre 11 et 49. Enfin, l’ANFA note que l’emploi dans le secteur du commerce et de la réparation de V.I. est relativement stable, de même que dans la moto, le contrôle technique ou la location de courte durée.

Les embauches
En 2016, sur 100 salariés de la branche des services de l’automobile, plus de 13 avaient été embauchés au cours de l’année. Il s’agit du taux le plus bas depuis 2009 (13,3% à l’époque). Ce taux s’élevait à 15,7% en 2015. Le secteur de la réparation automobile est celui qui a le plus recruté en 2016 : près de 35% des embauches de la branche. Pour ce secteur, toujours en 2016, la balance embauches départs affichait + 2 386. Il devance celui du commerce automobile (30,6%), où la balance s’est révélée négative : – 576. Ces deux secteurs représentent deux tiers des recrutements automobiles. En revanche, le taux d’embauche le plus important a concerné le secteur des écoles de conduite (19,2%). En 2016, près de 77% des salariés embauchés étaient des hommes. Un taux en nette hausse par rapport à 2015. Pour rappel, la branche des services de l’automobile est composée à 77% d’hommes.


Les salaires
En 2016, le salaire brut annuel moyen de la branche affichait 29 287€ pour les hommes et de 25 915€ pour les femmes. Les niveaux de rémunérations peuvent différer fortement d’un secteur à un autre. Le salaire moyen le plus élevé a été observé chez les loueurs de longue durée (40 825€), loin devant le commerce et la réparation de V.I. (32 863€). Le salaire moyen le plus bas se trouve dans les écoles de conduite.