C’est avec un petit retard par rapport au projet initial que l’équipementier Novares (ex-Mecaplast), spécialiste des pièces en plastique, va finalement s’introduire en Bourse. Il se donne les moyens d’une accélération de sa stratégie de croissance externe, qui se poursuivra par l’acquisition de deux sociétés.

Novares a en effet annoncé l'enregistrement de son nouveau document de base auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF). Cette formalité marque la reprise du projet d'introduction en Bourse de Novares sur le marché réglementé d'Euronext Paris.

Novares, qui a racheté en décembre 2016 l'équipementier américain Key Plastics, est détenu à 72% par le fonds d'investissement Equistone Partners Europe.

Se renforcer en Chine


L'équipementier avait présenté le 9 octobre à la presse et aux investisseurs son projet d'introduction en Bourse, avant d'annoncer son report quelques semaines plus tard.

L'entrée en Bourse devait s'accompagner d'une augmentation de capital du groupe, qui veut renforcer son positionnement mondial, notamment en Chine, et développer des produits à forte valeur ajoutée.

"Depuis octobre, nous sommes entrés en négociations exclusives en vue d'acquérir deux sociétés qui viendront enrichir notre mix clients et notre empreinte géographique", a déclaré Pierre Boulet, PDG de Novares. Je suis confiant dans la capacité du groupe à tirer profit des opportunités de croissance."

L'introduction en Bourse envisagée va permettre à Novares d'accroître la flexibilité financière du groupe afin de saisir ces opportunités et renforcer son positionnement global.

Novares compte 42 usines et 12 centres d'ingénierie et est présent dans 21 pays. L'entreprise, dont le chiffre d'affaires dépasse le milliard d'euros, emploie 10.000 personnes dont 1.600 en France.